Jaywant Pandoo : «Les PME sont les vecteurs du développement et de l’emploi »

- Advertisement -

Avec la pandémie de Covid-19 et les difficultés rencontrées par de nombreux salariés, le gouvernement n’a pas tardé à réagir sur plusieurs mesures pour soulager de nombreuses personnes. Jaywant Pandoo, CEO de la DBM revient sur les différentes mesures que la Banque de Développement a mis sur pied pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) surtout avec le Covid-19 capital loan Scheme.

« Nous avons mis en place 12 plan de financement qui ont permis à de nombreuses entreprises de payer leurs employés et leurs indemnités. Subséquemment en 2021 avec le deuxième confinement, la DBM est venue avec deux nouveaux plans. Le premier est un plan de financement pour les PME avec moins de Rs 100 millions comme chiffre d’affaires. C’est un plan de Rs 100 000, sans intérêt, sans garantie. Le paiement peut se faire sur une période de huit ans avec un moratoire de cinq ans. Quant au deuxième plan, cela concerne les entreprises qui ont un chiffre d’affaires plus élevés », fait-il ressortir.

À ce jour, 3 425 demandes ont déjà été approuvées par la DBM pour un montant total de Rs 1, 9 milliards. 95 % des clients de la DBM sont les PME. Grâce à ces plans de financement, plusieurs familles ont pu être soulagées. Selon Jaywant Pandoo, près de 13 500 familles ont pu recevoir leurs salaires malgré la crise sanitaire.
Toutefois, le CEO fait ressortir qu’il n’y pas que les plans de financement, il y a aussi les facilités d’accompagnement.

« La DBM ne se concentre pas seulement sur les plans de soutien, nous offrons aussi d’autres services comme des emplacements afin que la personne ou l’entreprise puisse prendre son envol. Deux projets sont actuellement en cours, notamment la construction du premier SME Park à Plaine-Magnien. Le deuxième sera construit incessamment à Vuillemin», affirme-t-il.

Pour ce qui est du Budget 2021-2022 et ses attentes, Jaywant Pandoo espère un meilleur encadrement pour les PME qui ont souffert du covid-19. « Nous savons qu’en ce moment, nous faisons face à une crise mondiale et Maurice n’est pas épargnée. Je pense que c’est la plus grande crise de l’histoire. L’économie dépend de nous tous, il ne faut pas baisser les bras, il faut trouver de nouveaux marchés pour diversifier notre secteur, créer de nouveaux piliers. Auparavant, Maurice dépendait de la canne à sucre. Mais aujourd’hui, nous sommes plus avancés. Personnellement, je m’attends à plus d’aides et de nouvelles mesures pour nos PME. Nous devons mieux les encadrer car, il ne faut pas oublier qu’ils sont les vecteurs du développement et de l’emploi », soutient-il.

Jaywant Pandoo : «Les PME sont les vecteurs du développement et de l’emploi »

Advertisements
- Advertisement -
Advertisements
- Advertisement -
- Advertisement -
Advertisements

Les derniers articles

Advertisements
Contact us