«Littering» et dumping illégal: campagne de sensibilisation et amendes fixes plus élevées en perspective

- Advertisement -

Dans le but de décourager les détritus et le déversement, la 9ème Schedule de l’Environment Protection Act de 2002 a été amendée pour introduire des sanctions fixes distinctes plus élevées pour sanctionner de déversement des déchets et des détritus. Désormais, les contrevenants sont passibles à des amendes de Rs 2 000 à Rs 10 000.

La protection et la préservation de l’Environnement deviennent des enjeux importants tant pour Maurice, Petit État Insulaire (PEI) que pour le monde entier. Depuis le Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992, les choses n’ont pas cessé de bouger. En dépit du fait que Maurice soit signataire de plusieurs Conventions sur l’Environnement, il a encore un long chemin à parcourir par rapport à une véritable prise de conscience sur le littering et le dumping illégal.

Le programme officiel marquant les célébrations de la Journée Mondiale de l’Environnement, le 5 juin, ayant été renvoyés à une date ultérieure pour cause du deuil national et les obsèques de Sir Anerood Jugnauth, il est souligné qu’une campagne de sensibilisation sur les délits avec des sanctions plus sévères en matière de «littering» et d’«illegal dumping» est toujours à l’agenda à l’initiative du ministère de l’Environnement, de la Gestions des Déchets solides et du Changement Climatique. Le comble, souligne-t-on est que l’incivisme, l’irrespect de l’Environnement, l’irresponsabilité de nombreux citoyens sont toujours d’actualité.

Des amendements ont été apportés à la Ninth Schedule of the Environment Protection Act 2002 afin de renforcer la loi et d’harmoniser les amendes en cas d’infractions, causées par le déversement de détritus et de déchets en vertu d’autres lois pertinentes.

Il faut dire que le «littering» et le dumping illégal sont des infractions punissables en vertu de la Ninth Schedule de l’EPA 2002. Ces provisions légales s’appliquent aux différentes types d’infractions. En vertu des amendes existantes prévues pour le délit de déversement de détritus et de déchets sont de l’ordre de Rs 2 000 à Rs 10 000, dépendant de l’émanation des déchets et où les déchets avaient été déposés.

«Littering» et dumping illégal: campagne de sensibilisation et amendes fixes plus élevées en perspective

Advertisements
- Advertisement -
Advertisements
- Advertisement -
- Advertisement -
Advertisements

Les derniers articles

Advertisements
Contact us