Conseil des ministres : WAS et SEAS prolongés jusqu’au mois d’avril

- Advertisement -

Lors de la réunion du cabinet, sous la présidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, hier, vendredi 9 avril, plusieurs décisions ont été arrêtées et en a pris note pour d’autres. L’une des principales décisions entérinées porte sur l’extension des régimes: Wage Assistance Scheme (WAS) et Self-Employed Assistance Scheme (SEAS) pour le mois d’avril 2021.

Les régimes susmentionnés ont été prolongés comme suit:

a) un mois complet de soutien financier au titre du régime d’assistance salariale à une petite et moyenne entreprise, opérant sur l’île Maurice et à une grande entreprise opérant dans le secteur du tourisme à l’Ile Maurice;

(b) un mois complet de soutien financier au titre du régime d’assistance aux travailleurs indépendants à un travailleur indépendant travaillant à l’Ile Maurice; et

c) un mois complet de soutien financier au titre des deux régimes à une entreprise ou à un travailleur indépendant opérant dans le secteur du tourisme à l’île de Rodrigues.
Vers l’élaboration d’un Food Bill, pour remplacer la Food Act 1998
Le Conseil des ministres a donné son aval pour que le Ministère de la Santé et du Bien-être transmette des “drafting instructions” au bureau de l’Attorney General pour l’élaboration d’un nouveau projet de loi, le Food Bill, en vue de remplacer la Food Act 1998.

L’Organisation mondiale de la santé a fourni une assistance technique au ministère de tutelle pour élaborer une nouvelle législation, incorporant les normes internationales qui garantiraient un niveau approprié de protection de la vie et de la santé humaine.
La nouvelle législation proposée prévoira, entre autres:

a) définition des termes relatifs à la sécurité et à la qualité des aliments, y compris la transformation des aliments et les questions connexes;

(b) les dispositions relatives à l’importation de denrées alimentaires ;

(c) la réglementation de l’industrie alimentaire ;

(d) le pouvoir d’entrée, de fouille, d’exécution et de poursuite par les agents de mon ministère ; et (e) les infractions et les peines.

Comité interministériel – Rapports sur la traite des personnes aux États-Unis

Le Conseil des ministres a donné son approbation, primo : (i) l’institution d’un comité interministériel, présidé par l’Attorney General, assurant une bonne coordination des questions / recommandations / actions, portant sur les rapports sur la traite des personnes aux États-Unis; et
(ii) assurer un service de police gérant le refuge des victimes de la traite des personnes, déjà mis en place dans un quartier de police à Vacoas, par l’intermédiaire d’une organisation non gouvernementale après le lancement d’une “expression of interest”.
Dans ce contexte, le Cabinet a pris note de la proposition de la Migration European Union Expertise (MIEUX), de fournir une assistance technique et financière complète pour:
a) élaborer une réponse efficace pour lutter contre le Trafficking in Persons (TIP) à Maurice et assurer la protection des les victimes du trafic humain.
(b) établir des procédures opérationnelles normalisées pour le traitement des cas de traite; et (c) la formation de certaines catégories d’agents s’occupant de la traite des personnes.
MIEUX est une initiative conjointe financée par l’Union européenne et mise en œuvre par le Centre international pour le développement des politiques migratoires.

Changement climatique: élaboration de la NC4

Le Cabinet a pris note de la préparation de la Fourth National Communication for the Republic of Mauritius (NC4) au titre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques par le ministère de l’environnement, de la gestion des déchets solides et du changement climatique.
La communication nationale comprend essentiellement des rapports sur deux éléments, notamment:
a) les mesures déjà mises en œuvre sur le changement climatique ainsi que celles qui sont en cours et envisagées, telles que les évaluations des risques et de la vulnérabilité, les mesures d’adaptation et d’atténuation, l’éducation, la formation et la sensibilisation du public et l’intégration du changement climatique dans les priorités nationales de développement; et
b) un inventaire national des gaz à effet de serre émis par des secteurs tels que l’énergie, les transports, les déchets, l’industrie, l’agriculture et le changement d’affectation des terres ainsi que l’absorption de ces gaz par le biais de la séquestration du carbone, notamment par le biais d’activités forestières et d’écologisation.
Un comité directeur, placé sous la présidence du ministère de l’Environnement, de la Gestion des déchets solides et du changement climatique et comprenant des représentants des ministères / départements concernés, du secteur privé, des établissements universitaires et des ONG, sera institué pour suivre la préparation de la NC4 pour la période 2017 à 2020.

HEC: l’octroi de 3 000 bourses sous le Commonwealth of Learning

Le Conseil des ministres a pris note que la Higher Education Commission (HEC), en collaboration avec le ministère de l’Education, de l’enseignement supérieur, de la science et de la technologie, mettra en œuvre le “Commonwealth of Learning – Skills for Work”, une initiative lancée par le Commonwealth of Learning (COL ), qui vise à offrir jusqu’à 3 000 bourses sur une période de trois ans à chaque État membre du Commonwealth.
COL s’est associé à Google, Coursera et Udemy pour proposer l’initiative «Skills for Work» afin de permettre aux jeunes et aux adultes des pays du Commonwealth d’accéder à des cours de développement de compétences de haute qualité dispensés via les principales plates-formes d’apprentissage en ligne au monde. COL proposerait trois programmes de certification différents dans le cadre de l’initiative Skills for Work:
Le Cabinet a pris note que la Commission de l’enseignement supérieur, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, mettrait en œuvre le “ Commonwealth of Learning – Skills for Work ”, une initiative lancée par le Commonwealth of Learning (COL) qui vise à offrir jusqu’à 3 000 bourses sur une période de trois ans à chaque État membre du Commonwealth. COL s’est associé à Google, Coursera et Udemy pour proposer l’initiative «Skills for Work» afin de permettre aux jeunes et aux adultes des pays du Commonwealth d’accéder à des cours de développement de compétences de haute qualité dispensés via les principales plates-formes d’apprentissage en ligne au monde. COL proposerait trois programmes de certification différents dans le cadre de l’initiative Skills for Work:
(a) COL – Grow with Google Skills for Work Certification Program, qui fournit des compétences prêtes à l’emploi dans six domaines spécialisés ;
(b) COL – Programme de certification Udemy Skills for Work fournissant des compétences d’apprentissage via Udemy for Business dans divers domaines ; et
c) COL – Programme de certification des compétences pour le travail de Coursera, destiné à ceux qui souhaitent suivre des cours d’apprentissage en ligne de haute qualité élaborés par les meilleures universités et entreprises du monde.

Economie Bleue/JICA: restaurer l’écosystème de la zone côtière du sud-est touchée par le Wakashio

Le Conseil des ministre a avalisé la mise en œuvre des projets suivants de la Japan International Cooperation Agency par le ministère de l’économie bleue, des ressources marines, des pêches et de la navigation, à savoir:
(a) Développement d’un système de gestion intégrée des écosystèmes côtiers – l’objectif à long terme du projet est de restaurer l’écosystème côtier dans la partie sud-est de Maurice touché par l’échouement du MV Wakashio. Le projet aura une durée de cinq ans et trois mois; et
(b) Amélioration des moyens de subsistance des communautés côtières grâce au développement durable de l’économie bleue en République de Maurice – l’objectif général est d’identifier des activités d’amélioration des moyens de subsistance réalisables dans des domaines tels que l’aquaculture, la manutention après récolte, la distribution du poisson, la transformation, la commercialisation et d’autres terres activités basées sur des activités. Le projet serait d’une durée de quatre ans.

Conseil des ministres : WAS et SEAS prolongés jusqu’au mois d’avril

Advertisements
- Advertisement -
Advertisements
- Advertisement -
- Advertisement -
Advertisements

Les derniers articles

Advertisements
Contact us