Marvel Comics (Avengers) ou Les Comiques de la République ?

- Advertisement -

Ils se sont autoproclamés Avengers. Prétendument des superhéros. Feu Stan Lee – créateur des héros de Marvel – doit sans doute les maudire là où il est, car ils sont tout, sauf des superhéros. A voir leur modus operandi, on se pencherait plus pour des super-vilains drapés dans leurs sombres toges qui font office de costume. Du genre Scarecrow, le méchant corbeau assoiffé de pouvoir ? Mais, pourquoi pas, Le Vautour, horrible personnage et ennemi juré de Spiderman.

Fan de Marvel Comics depuis mon enfance, je les connais presque tous, superhéros ou super-vilains. Autant que je me rappelle, je ne connais aucun Avenger ou super-héros, qui profiterait consciencieusement du malheur des autres, d’une personne en détresse, pour se faire de la pub et se vautrer dans une telle mascarade. Certains disent que c’est pour influencer l’opinion publique. Moi en tant que citoyen lambda, je dis tout simplement que les institutions sauront faire leur travail pour que la vérité émerge.

Alors s’ils veulent manipuler l’opinion à des fins politiques, il est temps de dire non à leur jeu. Ils l’ont fait et réussi avec succès avec la presse, de nombreux journalistes, jeunes et anciens, qui les font passer pour les héros qu’on attendait désespérément. Demain, qu’entendra-t-on encore, des avocats de la Justice League, les justiciers de Gotham City… ?

Par pitié, amis de la presse, arrêtez ce crime ! Arrêtez de tout mélanger. Vous n’êtes pas obligés de répéter idiotement les titres dont ils s’attribuent. Vous valez mieux que ça !

Parce que, jusqu’ici, ce groupe d’avocats, dont la plupart des membres appartiennent à un parti politique – c’est fait avéré ! -, ressemble plus à des vautours qui dépouillent des cadavres, manipulent des veuves, pour faire avancer les plans machiavéliques des gurus politiques qui se tapissent dans l’ombre.

Parce que sous les toges d’avocat se cachent les costumes des forces du mal, pour lesquels œuvrent tous les super-vilains. A moins qu’ils nous démontrent le contraire et méditent sur la récente réflexion, Ô combien sage, du père Maurice Labour : « Ce titre attribué à eux par la presse – et qui semble leur convenir puisqu’ils ne s’en sont pas démarqués – affaiblit aussi la posture légale et donc leur crédibilité. Vengeance de qui contre qui ? Qu’est-ce que la vengeance vient faire dans un combat légal ? J’aurais donc envie de faire appel au panel d’avocats afin de marquer leur distance des pressions populaires et médiatiques pendant le temps du procès… »

Sinon, on pourrait tout aussi leur attribuer le titre : « Les Comiques de la République ».

Un fan de Marvel Comics

 

Marvel Comics (Avengers) ou Les Comiques de la République ?

- Advertisement -
Advertisements
- Advertisement -
- Advertisement -
Advertisements

Les derniers articles

Advertisements
Contact us