Société

Le pubbing à Maurice : Les virées en pubs plus fréquentes

C’est familier de voir des gens se rendre dans un pub ou un resto-bar après les heures de travail. Pour certains, sortir vendredi ou samedi soir pour faire la tournée des pubs est comme un pèlerinage. Le pubbing est un phénomène qui demeure incompréhensible pour beaucoup, surtout les parents.

Le pubbing est un phénomène très apprécié à Maurice. Les bars et les tavernes existent depuis longtemps. Le pubbing a cependant évolué ces dernières années. Les bars étaient auparavant destinés aux hommes mais de nos jours ils accueillent les jeunes femmes, d’où l’événement ‘Ladies Night’.

Il faut ajouter que les pubs sont fréquentés par une certaine catégorie de personnes de classe aisée. Faire des sorties en pubs n’est pas donné à tout le monde. Les prix des boissons limitent l’accès aux personnes en dessous de la classe moyenne, selon les gérants des pubs.

Atish Karoo, Marketing Manager de Keg & Marlin, fait comprendre que les Mauriciens ont un intérêt pour les pubs, d’où l’émergence de plusieurs pubs qui brassent des chiffres d’affaires phénoménales. Il y a une demande grandissante pour ces endroits. Il précise d’ailleurs que la franchise de Keg & Marlin compte deux branches : Big Willies à Tamarin et Flying Dodo à Bagatelle.

« Au fil des années, le fait de fréquenter les pubs a pris une dimension divertissante à Maurice. Faire du pubbing est une façon de se détendre. On passe une soirée entre amis et collègues autour d’un verre », explique Atish Karoo. Il souligne que la clientèle est meilleure la première et la dernière semaine du mois.

Le Marketing Manager de Keg & Marlin ajoute qu’actuellement la clientèle des pubs se compose de gens qui sortent du boulot et qui veulent se détendre après une semaine ou même une journée de travail. Son pub  organise régulièrement des soirées de 16 heures aux petites heures du matin et ferme à minuit en jours de semaine. Le vendredi soir, il y a des «  Happy Hours » durant lesquelles les boissons et le menu sont moins chers.  La préférence de ses clients se porte principalement pour ‘a beer with munchies’, qui contient frites et portions de poulet.

Au pub en famille

Chez les Mannick, après une semaine passée au travail, le pubbing est important pour se retrouver et se décontracter. Shea Mannick (42 ans), directeur de Seven Media Sports Co. Ltd, sort tous les vendredis soirs et régulièrement les samedis. Parfois, le pubbing se fait en famille. « Sortir les vendredis soirs est un must. Je préfère les pubs aux boîtes de nuit. Dans les night-clubs, on peut seulement danser alors que dans les pubs, on peut faire de la conversation, prendre un verre et discuter également », raconte-t-il. Il lui arrive de faire la tournée des pubs les plus branchés de Maurice et quelquefois il passe la soirée dans un seul endroit. Une soirée normale peut lui coûter entre Rs 500 et Rs 1 000.

« Je vais le plus souvent avec des amis mais ma famille m’a accompagné à plusieurs reprises également. »

Selon Shea Mannick, il est normal que les personnes fassent du pubbing après le travail, surtout les vendredis soirs. « Pour moi, le pubbing est une forme de socialisation. Les gens renouent avec leurs amis et leurs parents, font des rencontres et élargissent leurs réseaux d’amis. Ce qui est primordial, c’est d’être responsable de ses actes et d’agir en adulte. Chez nous, la personne qui conduit ne consomme pas d’alcool », explique-t-il.

To Top