Actualités

Affaire AgustaWestland

Affaire AgustaWestland

Affaire AgustaWestland

Des enquêteurs indiens à Maurice

Des enquêteurs de la Central Bureau of Investigation de l’Inde sont actuellement à Maurice pour enquêter sur l’implication du pays dans l’affaire AgustaWestland, où des pots-de-vin ont été versés à des responsables indiens sur l’achat d’hélicoptères d’une compagnie australienne. Les inspecteurs indiens ont eu de sessions de travail avec des hauts responsables du pays. Maurice est impliqué vu que l’argent des pots-de-vin a pu transiter à travers les différentes zones offshores dont celui de Maurice, d’Italie, de Tunisie, des Émirats Arabes Unis, d’Angleterre, de Suisse, de Singapour et des îles Vierges.

Le CBI et l’Enforcement Directorate (ED) de lnde continuent à mener des enquêtes pour retracer les paiements de ces pots-de-vin par les multiples protagonistes de l’affaire. Ce scandale aux ramifications internationales est toujours d’actualité même si plusieurs personnes ont déjà été condamnées. En 2016, le tribunal de Milan avait infligé 4 ans de prison au Chief Executive d’AgustaWestland, Giuseppe Orsi, pour avoir payé 30 millions d’euros en pots-de-vin.

Pour rappel, une enquête avait été ouverte en 2013 sur des allégations de corruption portant sur l’achat de 12 hélicoptères par le gouvernement indien. Plusieurs politiciens et cadres de l’armée avaient été accusés d’avoir accepté de pots-de-vin de la société AgustaWestland. Une vidéo diffusée en Inde en mai dernier avait ébranlé le secteur mauricien du global business.

To Top