Compensation salariale de Rs 400 : une attention particulière pour ceux au bas de l’échelle

Compensation salariale de Rs 400 : une attention particulière pour ceux au bas de l’échelle
Pravind Jugauth en compagnie d'Ivan Collendavelloo.

Une fois de plus, le gouvernement de Pravind Jugnauth porte une attention particulière pour ceux qui se trouvent au bas de l’échelle. Rs 400 « across the board » : c’est la somme que le Premier ministre et ministre des Finances, a décidé d’octroyer aux salariés et aux personnes âgées. Cette hausse concerne également d’autres pensionnés à savoir les veuves, les orphelins, invalides, pour ne citer que ceux-là.

Ce jeudi 6 décembre, Pravind Jugnauth a présidé une réunion tripartite, réunissant  tous les partenaires sociaux: patronat et syndicats. Dans un premier temps, l’État a proposé une somme de Rs 330 alors que les syndicats de leur côté  ont fait une contre-proposition de Rs 538. Quant aux représentants du patronat ont avancé une somme de Rs 268.

De ce fait,, après une demi-journée de négociations, le Premier ministre est venu de l’avant avec une compensation salariale de de Rs 400 « across the board ». Une décision qui a réjouit les représentants syndicaux.  Ces augmentations entreront en vigueur à partir de janvier 2019.

« Cette mesure touchera 463 000 employés, dont 104 000 du secteur public et 359 000 du privé, » a fait ressortir, Pravind Jugnauth dans une déclaration à la presse.

Après l’introduction du salaire minimal et le Negative Income Tax en 2017, Pravind Jugnauth a de nouveau porté une attention particulière aux plus démunis de la société. « Nous avons apporté un soulagement à ceux qui se trouvent au bas de l’échelle. Nous avons créé l’histoire. Nous avons introduit le salaire minimum. Avant nous, il y avait de grands ténors. Qu’ont-ils fait ? Ainsi, il faut juger une personne par ses actions et non par ses paroles. Des cleaners qui percevaient un salaire mensuel de Rs 1 500, en touchent Rs 9 000, aujourd’hui. Je salue les syndicats qui ont mené le combat dans ce sens et félicite le patronat qui en a fait l’effort nécessaire. De son côté, le gouvernement en a fait un ajustement, » avait déclaré le Premier ministre en marche des célébrations du la fête de Divali 2018.

Après la prise du pouvoir de l’Alliance Lepep en 2014, la compensation a connu une hausse variant de Rs 300 à Rs 740, alors que la pension de vieillesse a connu une hausse de Rs 1 400. En 2015, la compensation salariale a connu une hausse de Rs 600. De 2014 à 2018, on note une augmentation de Rs 1 610 .

Dans la foulée, Pravind Jugnauth a salué l’approche des syndicats : « Finn ena enn discussion franc. Monn aussi être à l’écoute du patronat ki fine exprime certain situation difficile dans certain secteur. Mo fine tenir en compte situation difficile dans le monde et nou fine faire zeffort ki bizin. Mo demande le patronnat fer de même. Mo espéré ki gagne enn concensus general pou fert le pays avancé. Negative Income sera étendue jusqu’en 2019. »

Compensation salariale de Rs 400 : une attention particulière pour ceux au bas de l’échelle

Quatre années d’expérience comme journaliste. Il garde un oeil sur les politiques et tous ce qui se passe dans le giron politique. Sa passion : le football, la lecture et la musique