Infos

Emamdee suspendu trois semaines : “Kifer pas b… Poullis lor League Of Legends”

On prévoyait une longue enquête concernant le ‘handling’ de Beach In A Bottle, monté par Yashin Emamdee dans la 3e course de samedi dernier. Après plus d’une heure, le verdict tomba pour le cavalier mauricien. Trois semaines de mise à pied pour n’avoir pas piloté à la satisfaction des Commissaires de courses.

Emamdee était accompagné de l’assistant-entraîneur Subiraj Gujadhur. Ce dernier qui avait, pour rappel – écopé d’une amende de Rs 25 000 pour n’avoir pas informé le Board des Commissaires sur le changement de tactique de Beach In A Bottle – devait d’emblée dire que les instructions étaient de prendre le commandement ou de s’asseoir proche du pas au cas où un autre coursier insistait. Des instructions que confirma le jockey avant de faire ressortir qu’au tournant, il a dû reprendre sa monture quand Greatfiveeight voulait partir devant. Pourquoi ne pas avoir essayé de ramener Beach In A Bottle derrière Avail à une question de Stéphane De Chalein ? Ce à quoi Emamdee devait répondre qu’il avait effectivement le choix, mais étant donné que les instructions étaient de courir aux avant-postes ou proche du meneur, il a demandé un petit effort additionnel à sa monture. Il devait aussi préciser qu’à chaque fois qu’il voulait ravir le commandement à Greatfiveight quand celui-ci ralentissait, Poullis ajoutait une couche afin de le garder à son extérieur. « Kuma mo bouzé li bouzé…kumadir li ti p rode contrôle mwa ». Selon Yashin Emamdee, Beach In A Bottle est un cheval très moyen et qui doit être constamment ‘ridden’ afin qu’il ne se déintéresse pas pendant la course.

Après avoir écouté tous les arguments du jockey Emamdee, les Commissaires de courses devaient le ‘charged’ sous le règlement 160 A (j). Le ‘main concern’ des Racing Stewards était entre le poteau des 1200m jusqu’au 600m. Le Board était d’avis que le jockey aurait pu ramener sa monture et de le placer en one-off à l’extérieur au lieu de se retrouver ‘head to head’ avec le pensionnaire de Preetam Daby. Plaidant non-coupable, le Mauricien devait lâcher « Kifer zot pas b… Poullis lor League Of Legends dernier fois kan mo ti lor Bezamod. Depi lor départ li p baté ziska 1000m ». Le Chief Stipe devait tout bonnement lui faire comprendre qu’il était là pour discuter de cette course en particulier et non pas d’une course précédente. Au final, Emamdee écope d’une suspension de trois semaines. Il peut éventuellement faire appel de cette sanction s’il le désire.

Par ailleurs, deux autres enquêtes ont eu lieu en ce mardi matin. Aucune sanction n’a été prise contre les jockeys Imran Chisty (Mighty Lion) et Ioannis Poullis (Kingmambo’s Legacy). L’Indien a cependant été réprimandé pour avoir trop réduit l’allure une fois qu’il s’est retrouvé devant.

 

Derniers articles

To Top