MPFL- Mauritius

ASRR: Le coup de gueule de Steve Curpanen

ASRR: Le coup de gueule de Steve Curpanen

Quatre matches sans l’apport de ses étrangers! L’entraîneur de l’Association Sportive de Rivière du Rempart, Steve Curpanen, ne sait plus à quel saint se vouer pour présenter une équipe compétitive dans la Barclays Mauritius Premier League 2016/17. Pour des raisons administratives, l’équipe est privée depuis le début du championnat de ses étrangers. Le gardien de but, Yaw Godfrey et le Nigérien Sunday, recrutés du Cercle de Joachim et de Faucon Flacq SC respectivement, attendent toujours leurs permis de travail. Dimanche, dégoûté, l’entraîneur a fini par poster ceci sur sa page Facebook: “Mo croire pou bizin remettre crampon pou cpv trouve 11 joueurs”.

Quatre matches, un nul et trois défaites! Un seul point au compteur et avant dernier du championnat. Le bilan n’est pas flatteur et Steve Curpanen le sait. L’entraîneur a dû revoir tous ses plans. Il a dû composer avec de jeunes prometteurs qui ont évolué en junior la saison dernière, mais qui n’ont pas encore le niveau pour faire face à leurs aînés.

Raison. Yaw Godfrey, qui a fait le chemin Cercle de Joachim- AS Rivière du Rempart, pour être le dernier rempart du club, s’est retrouvé dans une situation plus ou moins cocasse. Son permis de travail et son permis de résidence, obtenus avec le Cercle de Joachim, avaient expirés durant l’intersaison et il s’est retrouvé ‘illégalement’ sur le territoire mauricien, le temps que sa nouvelle équipe dépose une nouvelle application. Du coup, au ministère de l’Emploi, on a décidé d’appliquer la guillotine. L’application est rejetée forçant les dirigeants de l’AS Rivière du Rempart à faire appel. Le dossier n’a toujours pas bougé et l’équipe du Nord compte solliciter le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden pour trouver une solution. Entre-temps, Yaw Godfrey encourt le risque d’être déporté.

Outre Godfrey, sur qui je misais beaucoup vu son expérience, je dois aussi composer sans le Nigérien, Ogbogho Ibru Sunday, que le club a recruté de Faucon Flacq. Depuis deux mois, on a déposé ses papiers pour que ses permis de travail et de résidence soient transférés au nom de l’AS Rivière du Rempart. On est toujours sans réponse”, explique Steve Curpanen.

L’international Christopher l’Enclume ne sera lui de retour qu’en janvier, étant en stage en Australie, manque cruellement à l’équipe nordiste et l’entraîneur espère tout au moins récupérer le défenseur nigérien Joseph cette semaine pour le prochain match. Mais pour Steve Curpanen, il n’y a pas que le problème des étrangers.

J’ai un gros problème avec l’effectif. Sans les étrangers, je me retrouve  de temps en temps avec 12 joueurs à l’entraînement, dont 5 jeunes provenant de l’équipe junior. Il est important que les footballeurs changent leur mentalité. On parle de la professionnalisation, c’est bien. Les dirigeants de l’équipe, de la MPFL font des efforts, mais les joueurs doivent rendre l’ascenseur. Sinon on ne progressera pas. Le niveau va stagner. On doit bosser pour avoir des résultats”, indique l’ancien joueur de la Fire Brigade et ex-international.

Est-ce que ce coup de gueule de l’entraîneur sera entendu? On le saura dans les jours qui viennent… Au cas contraire, Steve Curpanen aura à rechausser ses crampons comme il l’a écrit sur sa page Facebook pour faire la leçon aux jeunes!

Most Popular

To Top