Actualités

Education secondaire: Les collèges privés vont-ils mourir de leur belle mort?

Fees SC/HSC et absentéisme: Parents et élèves auraient appris la leçon

Education secondaire: Les collèges privés vont-ils mourir de leur belle mort?

L’appréhension règne chez les opérateurs des collèges privés. En effet, cette année encore, le recrutement d’élèves dans le privé accuse une baisse considérable.

Nous avons interrogé Bashir Taleb, de l’association des managers des collèges privés, sur ce sujet. Il nous indique d’emblée que la situation est inquiétante. La majorité de parents choisissent les collèges d’état pour placer leurs enfants en grade 7.

«Nous sommes dans le rouge. De plus en plus les collèges privés sont vidés de leur population estudiantine. Le gouvernement n’est pas clair sur sa stratégie et cela nous gêne dangereusement» affirme Bashir Taleb.

Le pédagogue propose que les autorités adoptent une politique de vérité. Selon lui, il faut s’asseoir autour d’une table et discuter de l’avenir des collèges privés. Il trouve aussi que le gouvernement devrait faire des projections sur la population estudiantine pour les années à venir, et, ainsi, établir un plan d’action.

Pour le moment, déplore-t-il, c’est «survival of the fittest»

 

To Top