Actualités

Hong Kong International Wine and Spirits fair 2017 : Retombées positives de la participation mauricienne à Hong Kong

Hong Kong International Wine and Spirits fair 2017 : Retombées positives de la participation mauricienne à Hong Kong

La 10e édition de la Hong Kong International Wine and Spirits fair (HKIWSF), qui s’est tenue du 9 au 11 novembre 2017 au Hong Kong Convention and Exhibition Centre, a eu des retombées positives pour les opérateurs locaux qui s’étaient déplacés à l’initiative d’Enterprise Mauritius.

Cette première participation de Maurice au HKIWSF a été un succès en terme de contacts établis, les connaissances acquises, la visibilité, et les commandes obtenues. Les participants ont exprimé la satisfaction quant à la quantité d’acheteurs rencontrés, les commandes et le potentiel du marché. Le salon a également été une expérience unique pour les producteurs de rhum de présenter aux amateurs de rhum l’histoire derrière la fabrication de cette boisson à travers des masterclasses.

En vue d’accroître la visibilité des produits ‘Made in Mauritius’ sur le marché international, Enterprise Mauritius a dirigé une délégation de sept entreprises du secteur des spiritueux au HKIWSF. Les entreprises étaient : Grays, Litchquor, Oxenham, Stirling Export House, Blue Mauritius, Chamarel, ainsi que La Joliette winery qui produit des vins de fruits tropicaux.

Cet événement a vu la participation de 1 070 exposants de 40 pays et environ 20 000 acheteurs de 70 pays ont été présents au salon. Les pays comprennent l’Australie, la Chine, les Etats-Unis, la France, la Malaisie, et le Vietnam.

Le salon a aussi permis aux participants locaux, non seulement, d’exposer de nouvelles variétés de rhum aux distributeurs mais aussi de rencontrer des partenaires nouveaux et existants. Ces derniers utilisent cette plateforme pour prendre connaissance de nouveaux produits sur le marché de même que l’étiquetage et l’emballage.

Maurice est l’un des rares pays à produire le rhum agricole et le rhum issu de la fermentation de la mélasse de canne à sucre. Trois distilleries à Maurice produisent le rhum agricole notamment Rhumerie de Chamarel, Distillerie de Labourdonnais et St Aubin. Grays et Medine sont les seules distilleries à produire le rhum traditionnel. De plus, il existe plusieurs maîtres distillateurs à Maurice qui conçoivent une large gamme de rhum blanc, or, épicé et vieux.

Lors du salon, Enterprise Mauritius a aménagé un Ice Bar avec la collaboration de Honi Honi Bar de Hong Kong afin de faire la démonstration aux visiteurs des cocktails ‘tiki’ qui peuvent être préparés en utilisant des rhums similaires.

Selon Enterprise Mauritius, les efforts de marketing concertés depuis l’année dernière à Vinexpo Hong Kong 2016 et SIAL Shanghai 2017 ont été bénéfiques aux participants mauriciens puisqu’ils ont eu l’occasion de renforcer les liens d’affaires avec des acheteurs de la région. Des réunions ont ainsi eu lieu avec des journalistes, des maîtres distillateurs, des ambassadeurs de rhum et des connaisseurs.

Le marché hongkongais-Un énorme potentiel

Le marché hongkongais représente des opportunités énormes et un fort potentiel d’exportation pour le rhum et les spiritueux en particulier avec le nombre grandissant de touristes qui visitent le pays.

Selon Spirits Business (2017), le marché Asie-pacifique représente 60% de la population mondiale et un tiers de la consommation d’alcool sur le plan mondial. Son émergence rapide de la classe moyenne, couplé des tendances fraîches de consommation d’alcool, les jeunes désireux de goûter de nouveaux produits ainsi que la croissance des particuliers fortunés ont séduit le groupe des spiritueux de luxe.

Les exportations domestiques du secteur des spiritueux ont connu une croissance significative de 233% pendant les cinq dernières années, passant de Rs 34,3 millions en 2012 à Rs 114,2 millions en 2016. Le rhum occupe la plus grande part du marché de 87% suivi des autres spiritueux et liqueurs. Les exportations de spiritueux vers l’Asie pacifique a atteint son point culminant de Rs 3,5 millions en 2015 pour chuter à Rs 716,000 en 2016.

To Top