Faits Divers

Il la viole sous la menace d’un cutter : « Mo finn paye la boisson pou twa, mo pa gagn narien…»

Il la viole sous la menace d’un cutter : « Mo finn paye la boisson pou twa, mo pa gagn narien…»

Jean Fabrice Anderson Favory ne semble ressentir aucun remord à sa sortie du Bail and Remand Court (BRC), ce dimanche 3 décembre. Et pourtant, une accusation provisoire de viol a été retenue contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il sera reconduit en cellule policière et traduit en cour de Mahébourg, demain, lundi 4 décembre. Cet habitant de Beau-Vallon, qui était recherché, depuis plus d’un mois, pour le viol d’une jeune femme de 18 ans, a été arrêté par des policiers de Mahébourg,  vendredi en début d’après-midi.

Les faits se sont produits le 22 octobre, lors d’une fête organisée dans son village, à l’occasion de la fête Divali. Selon la victime, elle avait rencontré Jean Fabrice Anderson Favory au cours de cette soirée. Ce dernier, après lui avoir offert une bière, l’a proposée de la raccompagner chez elle. Ignorant les véritables intentions de Jean Fabrice Anderson Favory, la jeune femme a accepté.

Pendant qu’ils marchaient tous les deux, raconte-t-elle dans sa déposition, Jean Fabrice Anderson Favory, l’a subitement pris par le bras et l‘a entrainée dans les buissons. « Mo finn paye la boisson pou twa, mo pa pou gagn narien», lui a-t-il lancé. Par la suite, sous la menace d’un cutter, il l’a immobilisée et forcée d’avoir des rapports sexuels avec lui.

To Top