Actualités

Projet d’embellissement par l’hôtel le St Géran : la construction devra être démolie

Projet d’embellissement par l’hôtel le St Géran : la construction devra être démolie

La Cour suprême a tranché dans l’affaire Le St Géran, ce vendredi 13 octobre. A noter que les contestataires déplorent le fait qu’ils ont été informés en décembre 2016 que l’hôtel Le St Géran allait réhabiliter la plage.

Toutefois, ce qui s’est passé était tout le contraire. Les promoteurs ont commencé à construire deux récifs artificiels rallongeant Ile au Banane et à faire le nettoyage de la plage. Des sacs de sable sont également utilisés en tant que pont.

Dans une déclaration à la presse, Georges Ah Yan, du Front Citoyen Libre (FCL) parle d’une deuxième victoire. « Prayers finn aksepte. » Le juge Ashraf Caunhye a déclaré que l’hôtel a entamé une construction de moins de 20 mètres du High Water Mark, ce qui est illégal. Dorénavant, le District Council devra veiller à ce que l’hôtel respecte les normes et assume sa responsabilité. Le St Géran devra maintenant démolir la construction. Aussi, les 600 rochers, ainsi que le sable, devront être enlevés.

Me Krishna Sawoo, un des représentants légaux du FCL, explique que le pont construit entre Ile au Banane et le St Géran et surtout le récif artificiel, était pour lui une privatisation de la mer. « C’était une action injuste et illégale pour faire en sorte à ce que les pêcheurs ne peuvent plus utiliser le lagon. »

De plus, il fait savoir que le combat pour protéger le patrimoine et la mer se poursuivra. Il souhaite également que Maurice prenne l’exemple des autres pays et respecte la distance de 100 mètres du High Water Mark.

To Top