Actualités

Kaviraj Bhokoree : « Mo pu enterre proze Metro Express dan nimero 18 »

Kaviraj Bhokoree : « Mo pu enterre proze Metro Express dan nimero 18 »

L’avoué Kaviraj Bhokoree animait ce vendredi 8 septembre une conférence de presse. Commentant la démolition à La Butte et Résidence Barkly, il déclare que s’il n’y avait pas d’ordre intérimaire, toutes ces personnes se seraient retrouvées sur la rue.

Il fait un appel à tous les ministres concernés, ainsi que le Premier ministre, le Deputy Prime Minister Ivan Collendavelloo, et Nando Bodha, « tousa bann viktim la bizin konpanse. »

Kaviraj Bhokoree soutient également qu’ils ne sont pas contre le projet car il a déjà été voté. Mais il affirme qu’il fera en sorte à ce que ce projet soit enterré au numéro 18.  Il payera lui-même les frais au Privy Council.

Il a également tenu à éclaircir le cafouillage au niveau des avocats. Selon lui, il a en sa possession une instruction signée des clients pour mettre à l’écart les avocats. Ils ne veulent plus que la politique fasse de la sensation sur le malheur d’une personne. Les Peeroo jettent l’éponge

Kaviraj Bhokoree ajoute qu’il y a 29 squatters à La Butte et demande un plan de compensation pour ces personnes.

Il exige que si Pravind Jugnauth veut entrer dans l’histoire en tant que bienfaiteur et non comme « malfeter limpos, » il doit donner Rs 5 millions aux familles Gafoor, Moorar et Rujubuli.

Selon lui, « lagar Metro express, se la kur siprem sinon privy council. »

Par ailleurs, l’avoué égratigne sévèrement Xavier Duval, qui selon lui, n’a jamais été voté en tant que leader de l’opposition. Il lui demande de démissionner de Belle-Rose/Quatre-Bornes et de se positionner en tant que candidat au lieu d’envoyer Dan Maraye. « Si li vremen zanfan so papa, demisyoner de nimero 18. »

Il profite également pour passer un message à Rajesh Bhagwan. « C’est moi le nouveau bulldozer. »

« Mo pa enn bulldozer a la bhagwan, mo enn bulldog avek 44 ledent, kan mem zot kas mo ledan, mo ena fos dan. »

Kaviraj Bhokoree affirme que lorsqu’il sera au Parlement, il instaurera un Fact Finding Committee sur le Metro Express. Pravind Jugnauth, Etienne Sinatambou et Nando Bodha devront répondre.

Il se demande également ce qui se passera s’ils font appel et que la cour donne un stay of execution: Qui payera alors les frais ? La caisse du Sun Trust, un coffre ou l’Etat?

To Top