monde

Inde : 14 morts dans de violentes manifestations en soutien au gourou coupable de viol

Inde : 14 morts dans de violentes manifestations en soutien au gourou coupable de viol

Quatorze personnes ont perdu la vie vendredi dans le nord de l’Inde dans de violentes manifestations qui ont suivi la condamnation d’un gourou pour le viol de deux fidèles, a indiqué la police.

La cour a annoncé son verdict après avoir entendu l’appel de Gurmeet Ram Rahim Singh, surnommé le « gourou tape-à-l’œil » en raison de ses habits extravagants et de ses bijoux, dans une affaire qui dure depuis 15 ans.

M. Singh demeurera détenu dans une prison de la ville de Rohtak jusqu’à l’audience qui déterminera sa peine, prévue pour le 28 août.

Le chef spirituel a nié les faits qui lui étaient reprochés, soit d’avoir agressé sexuellement deux femmes lors d’un ashram en 2002,.

Le « gourou tape-à-l’œil » avait appelé ses fidèles à le soutenir pacifiquement, mais, dès la tombée du verdict, des hordes de disciples furieux s’en sont prises aux journalistes, endommageant leurs véhicules et leur équipement.

« Il y a des morts et des blessés. Nous essayons de reprendre le contrôle de la situation », a déclaré un responsable policier, qui n’a pas souhaité être nommé.

Les autorités s’étaient préparées à de tels débordements de la part des dizaines de milliers de fidèles qui s’étaient déplacés pour passer la nuit devant le tribunal, dans l’attente du jugement.

Plus de 15 000 paramilitaires avaient été déployés pour patrouiller les rues de la ville, et la connexion internet avait été interrompue dans tout l’État de Haryana, où se trouve Panchkula.

Des manifestants se sont également attaqués aux policiers dans la ville de Sirsa, où serait situé l’ashram du gourou, selon la police locale.

La secte de M. Singh, Dera Sacha Sauda, soutient regrouper 50 millions de fidèles. De telles organisations sont très populaires en Inde, et il n’est pas rare que leurs chefs disposent d’une armée privée pour assurer leur protection.

To Top