monde

Le cadavre sectionné d’une journaliste retrouvé

Le cadavre sectionné d’une journaliste retrouvé

Le corps de la journaliste suédoise de 30 ans, Kim Wall, disparue le 10 août 2017 après le sabordage d’un sous-marin artisanal, a été retrouvé mercredi 23 août.

Selon les conclusions de l’autopsie, elle avait eu les bras, les jambes et la tête “sectionnés”. La macabre découverte a été faite lundi par un promeneur dans la baie de Køge, à environ 50 kilomètres au sud de Copenhague. L’identification a été réalisée à partir d’échantillons d’ADN.

Kim Wall, avait embarqué à bord de l’UC3 Nautilus, le plus grand sous-marin artisanal au monde, à l’invitation de son constructeur, Peter Madsen,46 ans, le 10 août. Le submersible a fait naufrage. Son propriétaire, a été secouru par les autorités danoises qui le soupçonnent de l’avoir sabordé intentionnellement.

Peter Madsen avait déclaré que la journaliste avait été victime d’un accident et qu’il avait jeté son corps à la mer mais le renflouement du sous-marin a permis de retrouver à son bord du sang de Kim Wall en abondance.

La partie repêchée du corps de la journaliste a été lestée d’une pièce en métal dans le but manifeste qu’elle demeure au fond de l’eau. Selon les enquêteurs, des « blessures » font penser à « une tentative de s’assurer que l’air et les gaz s’échappent du corps pour qu’il ne remonte pas à la surface ».

Selon les conclusions de l’autopsie, la tête, les bras et les jambes ont été sectionnés « délibérément ». Les recherches en mer des parties du corps manquantes de la journaliste se poursuivent.

Sources : le Télégramme
Paris Match

To Top