Politique

Etienne Sinatambou : « Le Premier ministre est devenu l’homme à abattre. »

Etienne Sinatambou : « Le Premier ministre est devenu l’homme à abattre. »

C’est ce qu’a déclaré Etienne Sinatambou lors de sa conférence de presse ce samedi 19 août. Il a commenté le souhait du Premier ministre de déposer devant la Commission d’enquête sur la drogue. Selon lui, Pravind Jugnauth souhaiterait partager sa détermination afin de démanteler les réseaux du trafic de drogue à Maurice. Il veut ainsi libérer les jeunes de ce fléau.

Etienne Sinatambou a aussi critiqué Patrick Assirvaden pour ses propos sur une radio privé. Le président du Ptr avait déclaré que c’est sous le gouvernement travailliste que Peroomal Veeren a été arrêté. « C’est le genre de mensonge qu’on doit exposer, » lance-t-il.

Le porte-parole du gouvernement souligne que l’ancien régime a systématiquement refusé de mettre sur pied une commission d’enquête sur la drogue. Etienne Sinatambou affirme que c’est sous le gouvernement MSM que Peroomal a été arrêté. Pravind Jugnauth était à cette époque le vice premier ministre.

Peroomal Veeren avait été arrêté une première fois le 18 mars 2002. Il avait été alors condamné à 3 ans de prison pour possession de 90 doses d’héroïne. Le 3 juin 2003, il avait été arrêté pour avoir en sa possession 1,117g d’héroïne. C’est alors qu’il a été condamné à 34 ans de prison.

Etienne Sinatambou reprend par ailleurs les mots de Pravind Jugnauth. « Ena seki pe lit kont trafik de drog ek ena seki p side avek trafik de drog. »

« Le Premier ministre est devenu l’homme à abattre, » lance-t-il.  De plus, le porte-parole du gouvernement estime que les autres trafiquants feront tout pour nuire au Premier ministre. Il estime qu’ils essayeront de ralentir le démantèlement du réseau de la drogue. Par ailleurs, selon Etienne Sinatambou, « les propos de Veeren puent le mensonge. »

Peroomal Veeren avait déclaré que Pravind Jugnauth est le parrain de la drogue. « Si limem finansye be kifer li pu pran kass ar bane baron? » se demande-t-il. Pour Etienne Sinatambou, Veeren est un traitre pour son pays.

To Top