Politique

Ivan Collendavelloo : « Ramgoolam inn byen instal Boolell »

Ivan Collendavelloo : « Ramgoolam finn byen instal Boolell »

Le leader du Muvman Liberater a sévèrement égratigné le Ptr, le MMM et le PMSD lors de son congrès d’anniversaire, ce dimanche 30 juillet. C’était à la salle des fêtes du Plaza à Rose-Hill.

Ivan Collendavelloo a commenté la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Selon lui, Navin Ramgoolam « inn byen instal Boolell. » Pour lui, le scénario est clair. Si le Ptr remporte la partielle, Navin Ramgoolam affirmera qu’il est plus fort que jamais. Mais si Boolell n’est pas élu, Ramgoolam conservera le leadership du parti. Le leader du Muvman Liberater se dit toutefois triste pour Nita Juddoo qui a été envoyée à l’«abattoir».

Il estime que Roshi Bhadain devrait se « resserrer les boulons. » Ce dernier, rappelle Ivan Collendavelloo, a été élu au numéro 18 puis il a démissionné pour ensuite reposer sa candidature.  « Ki dezord ou al mete ? » martèle-t-il.

Ivan Collendavelloo a aussi déclaré que le ML a pris naissance pour plusieurs raisons. C’était, tout d’abord, pour éviter une dictature. Les leaders du Ptr et du MMM avaient décidé de prendre en otage le pays. De plus, le leader de l’opposition « faisait semblant d’être un leader de l’opposition. » Il souligne aussi que l’opposition et le gouvernement marchaient main dans la main. Selon lui, « samem pli gran insilt pou la demokrasi de enn pei. »

Il dénonce en même temps le complot d’Alan Ganoo et de Paul Bérenger qui voulaient « partager le pays à deux. » Il qualifie Alan Ganoo en tant que caméléon politique. Ce dernier avait été pris en photo avec Arvind Boolell. Ivan Collendavelloo indique que le Président du Mouvement Patriotique demande ainsi à la population de voter pour Arvind Boolell.

Le leader du ML tire aussi à boulets rouge sur Paul Bérenger. Il soutient que ce dernier se sent humilier depuis qu’il n’est plus leader de l’opposition. « Nu konpran kot linn sorti, kot linn tombe, ena enn imilyasyon, » lance-t-il. Il demande toutefois que Paul Bérenger soit moins arrogant.

Il ajoute que Xavier Duval est un piètre leader de l’opposition. Il déplore le fait que ce dernier n’a jamais posé de PNQ sur le problème de la drogue à Maurice alors que c’est un combat national. « Nou tou kone istorik lamitye PMSD ek sertin trafikan sibitex. » Ivan Collendavelloo salue par ailleurs le travail de la Commission d’enquête sur la drogue. Celle-ci a convoqué les hommes de loi proches du gouvernement. « Li bon li pe rod konn la verite. »

Il cible également les best losers du PMSD qui selon lui n’ont pas le droit de « al lot kote.» Il souhaite que quelqu’un loge une injonction en cour suprême car c’est contre la constitution.

Par ailleurs, Ivan Collendavelloo salue la présence de certains présidents des corps paraétatiques au congrès. Il déclare que ce sont des nominés politiques et non pas des fonctionnaires. Donc rien ne les empêche d’assister aux événements politiques.

D’autre part, il a aussi commenté le Metro Express, le dossier Chagos, la fourniture d’eau 24/7 entre autres.

To Top