Politique

Paul Bérenger : « la police n’a pas jugé nécessaire d’interroger Soodhun. »

Paul Bérenger : « la police n’a pas jugé nécessaire d’interroger Soodhun. »

Le leader du MMM a commenté les propos de Showkutally Soodhun lors sa conférence de presse ce samedi 22 juillet. Pour lui, « c’est une honte qu’il soit encore ministre. »

Il dénonce aussi le rôle de la police par rapport à cette affaire. Le leader des mauves estime que la police n’a pas fait son travail correctement. Il fait notamment mention de la « haine » que montrait Soodhun lors de ses déclarations. Paul Bérenger déplore que la police n’a pas jugé nécessaire d’interroger le vice-premier ministre. « Si ti ena pu areter,ti bizin areter tutswit, » martèle-t-il.

Paul Bérenger ajoute que « sa montre ki kalite imitasyon PM Pravind Jugnauth ete. » Il souligne que les propos de Showkutally Soodhun n’est pas « out of the blue» puisqu’ils arrivent après l’épisode des affiches illégales attaquant le PMSD.

Il trouve dommage que malgré tout, Showkutally Soodhun ait pris l’avion avec la bénédiction de Pravind Jugnauth. Il fait savoir qu’on ne pouvait s’attendre à autre chose avec le Premier ministre. Il a aussi rappelé que le pays demande la démission de Raouf Gulbul, de Sanjeev Teeluckdharry et de Prakash Manthoora, mais que Pravind Jugnauth n’a jamais agi.

De plus, Paul Bérenger ajoute qu’il est inacceptable que Showkutally Soodhun ait osé parler du Jihad.  « Sa ki pli grav ki tou, » lance-t-il. Pour Paul Bérenger, c’est une incitation à la violence.

To Top