Actualités

Ally Lazer : « Pas étonnant qu’il y a des Dr Jekylle et Mr Hyde parmi les hommes de loi et la force policière »

Ally Lazer : « Pas étonnant qu’il y a des Dr Jekylle et Mr Hyde parmi les hommes de loi et la force policière »

Le travailleur social commente ici sur la Commission d’enquête sur la drogue. Selon lui, il y existe trois catégories d’hommes de loi. Le premier qui n’accepterait jamais de défendre un présumer trafiquant de drogue. Il y a celui qui défendrait n’importe qui, vu que c’est son métier. En dernier lieu, il y a celui qui est directement complice dans le trafic de la drogue.  D’autre part, il fait aussi ressortir que la définition d’un homme de loi est un « officier de la loi qui fait primer la justice. »

Ally Lazer fait aussi référence à la commission d’enquête sur la drogue présidée par Maurice Rault, 30 ans de cela.  La commission avait prouvé qu’il y a des hommes de loi qui étaient complices de marchands de drogue. Les coupables ne peuvent toujours pas exercer.

De plus, le bureau des Nations Unies pour le contrôle de la drogue et des crimes organisés, soit l’UNODC classe Maurice en première position dans la consommation d’héroïne. « Nous ne produisons pas d’héroïne mais on a une médaille d’or sur le continent africain, soit sur 54 pays » s’exclâme-t-il.

Le travailleur social soutient qu’on bénéficie d’une protection occulte de la part des brebis galeuses au sein de la force policière et des avocats qu’il qualifie de « véreux. » Il affirme que c’est la raison pour laquelle la drogue a pris une telle ampleur.

Pour Ally Lazer, ce ne sont pas les auditions de la Commission d’enquête qui sont essentielles. « Il faut savoir ce qui se passera une fois les recommandations mises en place. » Il ajoute toutefois qu’il ne garde pas espoir.

Le rapport sera remis à la Présidente de la République qui la transmettra au Premier ministre. Ce dernier remettra le rapport au Commissaire de police. Le travailleur social se demande si ce rapport « pa pu pourri dans tirwar, » car, il y a trop de brebis galeuses et de ripoux au sein de la force policière.

To Top