Faits Divers

Affaire Shakti Ramsurrun : la Couronne réclame une peine d’emprisonnement de 40 ans

Affaire Shakti Ramsurrun: la Couronne réclame une peine d’emprisonnement de 40 ans

Shakti Ramsurrun a été reconnu coupable, il y a deux semaines, au palais de justice de Gatineau, au Canada. Le mauricien est accusé des meurtres prémédités de ses deux beaux-parents et du meurtre non prémédité de son ancienne conjointe Anne-Katherine Powers.

Selon le journal en ligne radio-canada.ca, le 12 juin dernier, la Couronne a demandé à ce que l’accusé passe les 40 prochaines années en prison avant une prochaine libération conditionnelle. Il s’agirait d’une peine historique au Québec. « Si le juge décide d’imposer une peine d’emprisonnement pour [le meurtre de] Mme Powers de 15 ans, que ce 15 ans s’additionne au 25 ans pour Louise et Claude Lévesque, cela ferait une peine globale de 40 ans », a précisé Sylvain Petitclerc, procureur en chef adjoint au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

La Défense contestera la constitutionnalité de l’article 745.51 du Code criminel, qui permet d’additionner les peines dans les cas de meurtres multiples. «C’est la première fois que la constitutionnalité de cet article-là au Québec est contestée », a affirmé Me Petitclerc. Elle a été contestée une seule fois dans l’Ontario. La cause reviendra en cour en décembre prochain.

A lire aussi : Triple meurtre au Canada: Shakti Ramsurrun pourrait être condamné à vie

Canada : Le sort du Mauricien Shakti Ramsurrun entre les mains du jury

To Top