Faits Divers

Fraude de 10 millions d’euros : Un couple français arrêté par le CCID

Fraude de 10 millions d’euros : Un couple français arrêté par le CCID

Un couple français a été arrêté par les limiers du central CID à leur domicile à Case Noyale, Rivière-Noire ce mardi 13 juin. Leur arrestation fait suite à une requête d’Interpol, selon une source proche des enquêteurs. Jonathan Simon Sicart et son épouse Carine Sicart-Callejo sont  impliqués dans une fraude massive d’environ 10 millions d’euros en France. Ils ont été présentés en cour de district de Port-Louis en début d’après-midi et reconduits dans les locaux du CCID pour la suite de leur interrogatoire.

Cette fraude avait fait la Une de l’actualité en France. La DEPECHE.fr avait rapporté dans son édition du 16 décembre 2015, que les ex-patrons de la société Callejo-transports, près de Toulouse, se sont volatilisés. L’affaire est restée secrète pour préserver les intérêts de plusieurs centaines d’emplois. Mais c’est finalement les deux tiers du personnel de la société Callejo-Transports, près de Toulouse, qui sont aujourd’hui sauvés, véritables rescapés d’un naufrage annoncé après la fuite de ses deux dirigeants, Jonathan Sicart et Carine Sicart-Callejo, sur fond d’escroquerie et de blanchiment présumés. Une société basée à Lespinasse et dont l’image avait souvent été citée en exemple, en France comme en Europe, brassant 34 millions d’€ de chiffre d’affaires.

Depuis mardi 15 décembre, le groupe toulousain Jimenez transports, spécialisé dans l’acheminement de marchandises, également partenaire du Stade Toulousain rugby, vient d’absorber cet autre géant local, le groupe Callejo-transports fondé en 1973 et placé en redressement judiciaire depuis le printemps dernier. En rachetant l’emblématique société Callejo, le groupe Jimenez a également conservé «156 salariés sur les 230 que comptait l’entreprise», selon le repreneur, évitant une casse sociale de grande ampleur dans un secteur extrêmement concurrentiel. Des dizaines d’emplois de chauffeurs routiers ont ainsi été conservés. Mais cet épilogue commercial plutôt heureux ne peut faire oublier l’incroyable désastre financier qui pointait après l’incompréhensible déroute du patron, Jonathan Sicart, 40 ans et de son épouse, Carine Sicart-Callejo. Le couple de chefs d’entreprise s’est littéralement volatilisé avec leurs deux enfants. Ils sont toujours introuvables depuis avril 2015 et une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Toulouse pour, «escroquerie et blanchiment». Les époux Callejo sont visés par deux mandats d’arrêt européen émis par la juge d’instruction, Ethel Larrieu.

Joueur au casino, grand amateur de courses de voitures, Jonathan Sicart aurait détourné plus de 10 millions d’€ de sa propre entreprise en revendant des camions en crédit-bail au sein de la société.

 

To Top