Politique

H1N1 : « Rien d’alarmant, » rassure Etienne Sinatambou

H1N1 : « Rien d’alarmant, » rassure Etienne Sinatambou

Le porte-parole du MSM a longuement commenté le dossier de la grippe H1N1 lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Etienne Sinatambou estime « qu’on veut créer une psychose dans la population. »

De janvier à ce jour, 48 cas ont été enregistrés. Durant la semaine écoulée, il y en a eu 11, dont deux mortels. Deux autres ont été admis à l’unité des soins intensifs. Il y a 7 personnes qui sont dans une condition stable, alors qu’une troisième personne est décédée.

Toutefois, Etienne Sinatambou souligne que cette grippe n’est pas aussi dangereuse, mais maintient que la prudence est de mise, surtout pour les plus vulnérables. De plus, du côté des précautions à prendre, Maurice fait exactement ce que recommande l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Le porte-parole du MSM cite ici les docteurs Dawood Oaris, président de l’Association des cliniques privés, Laurent Musungo, représentant de l’OMS à Maurice et le directeur de la Santé, Vasantrao Gujadhur.

D’autre part, Etienne Sinatambou dénonce les « propos amateurs » de Xavier Duval par rapport à la ligne de crédit de 500 millions de dollars de l’Inde. Selon, lui, c’est une insulte à l’Inde vue que celle-ci aidera à la transformation et la qualité dans nos relations. Il juge inacceptable les propos du leader de l’opposition. Il souhaite que Xavier Duval reprenne ses mots et présente ses excuses.

Etienne Sinatambou cite la collaboration de la Grande Péninsule dans divers projets, notamment le Metro Express, la nouvelle cour suprême, un nouvel hôpital ENT ou même les nouveaux projets de logements sociaux.

Il soutient que cette ligne de crédit est une « facilité exceptionnelle. » Il parle ici d’avantage financier, car le taux d’intérêt serait constant, soit 1.8% sur une durée de 20 ans. Maurice aura également un moratoire spécial de 7 ans pour le remboursement de la capitale et un autre de 4 ans avant de payer l’intérêt.

Etienne Sinatambou a tenu à rappeler que Xavier Duval avait endetté le pays par plus de 12 milliards de roupies lorsqu’il était ministre des Finances.

Commentant aussi la construction d’une jetée et d’une piste d’atterrissage à Agalega, il fait référence aux divers problèmes de piraterie, de terrorisme, de trafic humain et de drogue dans l’océan indien. Ainsi, Maurice a un intérêt particulier dans ce projet surtout avec notre zone économique exclusive de 2,3 millions de kilomètres.

Hormis la sécurité maritime, il y a aussi le secteur de la pêche.  La jetée aidera à promouvoir le développement économique de Maurice et aussi à la surveillance de notre zone économique exclusive.

De plus, le porte-parole affirme qu’à tout moment « Maurice gardera sa souveraineté sur Agalega. » De ce fait, il tient à rassurer la population et de ne pas croire « au mensonge de l’opposition. »

To Top