Politique

Certains membres influents du PTr encore adeptes du « noubanisme», agasse Shakeel Mohamed

Shakeel Mohamed : « J’apprécie le courage de Paul Bérenger »

Certains membres influents du PTr, encore adeptes du« noubanisme», agasse Shakeel Mohamed

Plus les jours passent, plus on s’aperçoit que le Parti travailliste est en pleine phase de restructuration. Le leadership des rouges est vivement contesté. Ce n’est un secret pour personne, Shakeel Mohamed, le chef de file du parti Parlement, a, dans un passé récent, affirmé être prêt pour reprendre les rênes du Ptr.

En tout cas, le principal concerné, à Inside News, déclare ne pas être dans la mesure à occuper un tel poste, car explique-t-il, « je suis un dictateur dans l’âme ». Il ajoute que, pour le moment, ce n’est pas son souci principal. Et qu’en est-il de son leader emblématique, Navin Ramgoolam ? Il est d’avis qu’il est toujours l’homme idéal, sauf « ki bizin sakouy li enn deux coute », ironise l’avocat.

Par ailleurs, il soutient qu’il sent que le Ptr « n’avance pas, on se contente que de critiquer le gouvernement, alors qu’on n’est pas prêt du tout pour affronter des législatives en ce moment».

Il dit vouloir qu’il y ait un changement réel de mentalité au sein du parti. Selon Shakeel Mohamed, plusieurs autres membres influent ne sont pas d’accord avec cette idéologie. « Bane-la enkor pense à « nous banes », mais ine ler pu ki sa sanzer », lance-t-il. Et il compte toujours se battre afin d’amener ce nouveau changement au Parti travailliste, car dit-il, « on doit avant tout mettre en avant l’intérêt national, il est grand temps qu’on en finisse avec le « mindset » d’autrefois. Il est temps qu’on arrête avec la politique ‘orthodoxe’ qui prévalait dans la maison rouge », précise-t-il.

Par contre, il reconnaît que cela sera difficile pour atteindre son objectif. « Il est grand temps qu’on injecte du sang neuf au PTr », martèle-t-il.

To Top