Faits Divers

Une prof se pend deux ans après la mort de son fils

Intoxication: Huit employés hospitalisés

Une prof se pend deux ans après la mort de son fils

Les habitants de Pamplemousses sont encore sous le choc après ce drame chez la famille R,  le vendredi 5 mai.

Le corps sans vie de Nazleen, 46 ans, enseignante dans une école pré-primaire,  a été retrouvé à son domicile. C’est son époux qui a fait la terrible découverte vers 11 h 10.

Mandés sur les lieux, les policiers de Pamplemousses, ont constaté que la quadragénaire avait mis fin à ses jours par pendaison à l’aide d’un horni. Le corps a été transporté à la morgue du Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital (SSRN). L’autopsie a révélé que la victime a succombé à une asphyxie.

C’est par désespoir, selon un proche parent, que Nazleen a commis cet acte. « Elle ne supportait plus le poids de la disparition de son fils aîné, décédé  en 2015. Celui -ci avait été pris d’un malaise  alors qu’il était au volant de sa voiture sur l’autoroute non loin du rond-point de Beau-Plan. Transporté aux urgences de l’hôpital SSRN, le personnel soignant n’avait pu que constater son décès», nous relate ce proche de la famille.  L’autopsie avait révélé que le jeune homme avait été terrassé   par une crise cardiaque.

« Depuis ce jour, nous confie notre interlocuteur, Nazleen  ne s’est jamais remise de la disparition subite et tragique de son aîné.

« Elle était devenue dépressive et s’était renfermée sur elle-même, surtout durant ces derniers  jours ». 

To Top