Faits Divers

Procès Ramsurrun : un rendez-vous amoureux peu de temps avant le meurtre

Procès Ramsurrun : un rendez-vous amoureux peu de temps avant le meurtre

Anne-Katherine Powers aurait été assassinée par son ex-conjoint quelques heures avant un rendez-vous amoureux avec un autre homme. C’est ce qu’a raconté la meilleure amie de la victime, lundi, lors du procès de Shakti Ramsurrun à Gatineau. La jeune femme a raconté comment l’amour s’est effrité rapidement entre Mme Powers et M. Ramsurrun, son conjoint, un Mauricien rencontré sur un bateau de croisière. Mme Powers aurait confié à son amie Gloria que les disputes étaient nombreuses avec son conjoint.

Jaloux et ivre, Shakti Ramsurrun l’aurait frappée au visage le jour même de leur mariage à l’île Maurice. En février 2012, à peine deux mois après l’arrivée de M. Ramsurrun au Canada, Gloria a appris que son amie et lui faisaient chambre à part et que ce dernier aurait été infidèle. Le 23 mai 2012, Mme Powers a annoncé à Gloria qu’elle avait un premier rendez-vous galant le lendemain avec un jeune homme. Elle chuchotait pour éviter que M. Ramsurrun l’entende.

Mme Powers ne s’est jamais rendue à son rendez-vous. Elle a été assassinée le soir même aux côtés de sa mère et de son beau-père. Ce n’est pas la première fois qu’un témoignage semblable est entendu en cour. Une amie de Mme Powers et la fille de Louise Leboeuf, une autre victime, ont décrit la semaine dernière les tensions qui existaient au sein du couple peu de temps avant le meurtre. M. Ramsurrun est accusé d’avoir tué son ex-conjointe, Anne-Katherine Powers, son ex-belle-mère, Louise Leboeuf, et son ex-beau-père, Claude Lévesque, en mai 2012. Il a plaidé non coupable, le 12 avril dernier.

To Top