Actualités

Le show de Nandanee Soornack

Le show de Nandanee Soornack

Elle maintient qu’elle n’a jamais quitté le pays avec douze valises avec Rs 800 millions et qu’elle est partie avec ses proches après qu’elle ait reçu un appel d’un ami du MSM pour lui dire que Showkutally Soodhun va la faire arrêter et émettre une « objection to departure » contre elle et qu’elle n’avait même pas de ¡ hand luggage » ce jour-là et que les allégations portées sont fausses.

Nandaneee Soornack, entourée d’un panel d’avocats, a esquivé certaines questions, comme sa présence au campement de Roches-Noires, ses relations avec l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam, si elle a un enfant de celui-ci. Pour elle, c’est une vendetta politique contre elle de la part de ce gouvernement.

Concernant ses conditions modestes (vendeuse de cotomili) dans sa jeunesse et que maintenant elle vit une vie de rêve, est-ce avec l’aide de Navin Ramgoolam ? Sa réponse : « J’ai toujours travaillé très dur, j’ai fait du business et petit à petit j’ai réussi dans les affaires. »

Est-ce qu’elle a un enfant de l’ex-PM du fait qu’elle a juré un affidavit mentionnant un tel fait ? C’est son avocat qui répond : « Jamais il n’y a eu d’affidavit, mais un procès verbal et d’ailleurs cette affaire est passée en chamber, par respect pour la justice on ne va pas commenter sur un mineur. »

Pourquoi ne rentre-t-elle pas au pays maintenant qu’elle a eu son affaire en Italie et à Maurice ? « Maurice est mon pays, mais je ne reviendrais pas pour le moment, car j’ai des engagements en Italie et je ne vois pas pourquoi je devrais retourner, » dit-elle.

Dans l’affaire Roches-Noires, si les limiers mauriciens débarquent en Italie pour prendre sa version ? C’est son avocat qui a répondu à sa place : « Si cela arrive, on verra. » Toujours concernant l’affaire d’extradition, Nandanee Soornack révèle que certains à Maurice l’ont appelés pour lui dire de mettre en écrit tout ce qu’elle sait sur l’ex-PM et qu’ils n’ont aucun problème avec elle.

Par rapport à son ex-mari, elle est très sévère : « Je lui pose ces questions : après combien de temps après notre séparation s’est-il remarié ? Deux mois. Pourquoi mes enfants sont avec moi et non avec lui ? Il connaît la réponse et je dévoilerais un jour ce qu’il a fait à un des enfants. »

Elle ajoute plus loin que « si j’avais de bonnes relations avec l’ex-PM, je n’aurais pas dû travailler, jamais je n’ai eu de faveurs de qui que soit, j’ai travaillé et fait beaucoup de sacrifices. » Quant à la remarque de Navin Ramgoolam lors d’un point de presse que Nandanee Soornack a été l’une de ses erreurs, elle répond que pour elle, « la vie continue ».

Tout l’aspect d’Airway Coffee et Dufry, elle met tout sur le dos de Rakesh Gooljaury : « C’est lui qui gérait tout, moi je n’étais qu’une partenaire et il m’a lâché concernant Airway Coffee quand il a démissionné le 14 décembre à 23h59 en me laissant seule et j’ai dû gérer pour sauver les emplois. »

Elle allègue qu’un proche du gouvernement a eu un contrat pour cinq outlets à l’aéroport. Pour ce qui est du terrain pied dans l’eau que le gouvernement travailliste lui avait offert pour la construction de bungalows, elle répond que le projet n’a pas abouti et qu’elle l’a retourné au gouvernement. Ce que dément plus loin le ministre Showkutally Soodhun.

Pour finir, elle a expliqué son arrestation en Italie, ses procès qu’elle a gagné et d’autres détails…

 

 

 

To Top