Actualités

Meeting du 1er Mai : La mobilisation au petit trot

Meeting du 1er Mai : La mobilisation au petit trot

Meeting du 1er Mai

La mobilisation au petit trot

Que ce soit le MSM, le ML, le MMM, le MP ou le PMSD, ils font le rappel des troupes en vue du rassemblement du meeting du 1er Mai. Si les ‘petites réunions’ sont privilégiées, c’est parce que ce rassemblement ne revêt ‘pas beaucoup d’importance’ au goût des politiciens.

Du côté du MSM, on laisse entendre qu’il y a eu les périodes de carêmes et que surtout il y a encore du temps pour rameuter les troupes. Au Sun Trust, ils sont confiants d’attirer une excellente foule à Vacoas, la campagne d’affiches avec le slogan ‘Progrès pays avant tout’ a été lancée depuis la semaine dernière et les réunions régionales se font d’une manière régulière. Selon Bobby Hureeram, PPS, tout se passe à merveille à la satisfaction du parti et que les partisans répondront présents le 1er Mai.

Au niveau du MMM avec le slogan ‘Met pays propre’, selon Deven Nagalingum, ‘l’intérêt est grand parmi les militants, il y a comme une sorte de ‘revival’, les réunions se passent bien et nous allons montrer la force du MMM lors de ce meeting, il y a tellement de sujets à aborder, des scandales à dénoncer que nous aurons l’embarras du choix le 1er Mai’.

Le PMSD montre beaucoup plus d’enthousiasme, si l’on en juge par les dires du secrétaire général du parti. ‘Au niveau du PMSD, d’abord on compte sur la présence d’une bonne partie de nos 24 000 membres qui nous sont affiliés le dimanche 30 avril à l’école hôtelière, puis on mène campagne à travers Facebook et Wasapp, on tient des petites réunions tous les jours et je puis dire que le response est formidable et je vous assure que le PMSD aura une meilleure foule des autres partis. Nous, on veut bien accueillir nos partisans sous une marquise pour éviter le soleil et la chaleur’, dit le Dr  Mamade Khodabacus. Il faut dire que le PMSD ne voulait rien organiser pour la Fête du Travail et est revenu sur son intention pour finalement inviter ses partisans le 30 avril à Ébène.

Le Mouvement Patriotique (MP) se veut être simple dans son approche, selon Jean-Claude Barbier. “Le MP fait de petites reunions, car il n’y a aucune échéance en vue. Ce sont surtout les ‘die hards’ qui viennent écouter nos messages”, dit-il.

Le député de la circonscription No 1 explique “qu’il y a des cellules qui n’ont pas été mises en place, on a beaucoup de jeunes intellectuels qui nous ont rejoints mais qui ne connaissent pas le terrain, on doit faire du coaching”.

Pour Jean-Claude Barbier, “le MP est une force de frappe, nous venons avec des idées innovatrices pour montrer notre différence et le 1er Mai est pour nous un rendez-vous politique et non une démonstration pour avoir la meilleure foule”.

Bref, tous s’accordent à dire que ce 1er Mai ne revêt pas trop d’importance, mais que c’est un rendez-vous obligatoire.

 

To Top