Faits Divers

[Vidéo] En cour ce matin: Le présumé trafiquant Navin Kistnah déguisé en GIPM

[Vidéo] En cour ce matin: Le présumé trafiquant Navin Kistnah déguisé en GIPM

Il est 11 h 29 ce lundi 17 avril lorsqu’un blindé  escorté par deux véhicules de la Special Supporting Unit (SSU) fait son apparition. « Li meme sa», lâche un policier qui ordonne à l’un de ses collègues d’ouvrir le grand portail situé à l’arrière du New Court House. Nous l’avons deviné. Navind Kistnah escorté par les membres du Groupement d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM) et ceux de la SSU ne passera pas par la porte principale où un important dispositif de sécurité avait été mis sur place. L’arrivée du suspect le plus recherché depuis la saisie des 135 kg d’héroïne ne passera pas inaperçue. Les photographes se ruent vers le blindé qui avait toutes les peines du monde à avoir accès à l’aire de stationnement. C’est après avoir effectué plusieurs manœuvres que le chauffeur y parviendra enfin. Aussitot le grand portail se referme.

Quelques minutes plus tard, nous sommes au premier étage. C’est en cour numéro 3 que Navind Kistnah sera présenté devant un magistrat. Les policiers demandent aux photographes de presse de laisser l’accès aux escaliers libres. « Zot tou pou gagn photo. Mai rann enn service, less nou  fer nou travay. Li pou vini meme la». Convaincus que Navind Kistnah allait passer par les escaliers, journalistes et photographes attendaient impatiemment de voir ce dernier pour la première fois en chair et en os. Pour cause, c’est l’homme le plus recherché par les limiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU). Mais tout cela n’était qu’une mise en scène pour tromper les photographes de presse. Car en réalité, Navind Kistnah  vêtu d’une combinaison du GIPM et d’un gilet par-balles, se trouvait déjà à l’intérieur de la cour numéro 3 où une accusation provisoire d’importation d’héroïne a été retenue contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il sera présenté le 24 avril prochain. Me Neelkanth Dulloo, l’un des avocats de Kistnah, nous a fait la déclaration suivante. « J’ai pu m’entrenir avec mon client. L’ADSU aura toute notre collaboration»

To Top