Actualités

Comité interministériel : encadrer davantage les PME

Comité interministériel : encadrer davantage les PME

Le plan sur dix ans qu’a concocté le ministre des Affaires, de l’Entreprise et des Coopératives pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) vise surtout à les encadrer et à leur donner toutes les chances de réussir dans leurs entreprises.

C’est comme une discrimination positive que le comité interministériel veut offrir aux PME. Pour Nando Bodha, ‘il y aura des projets qu’on va leur offrir, comme le recyclage des papiers de tous les ministères du gouvernement et corps para-publics, leur donner des contrats de moins Rs 5 millions de deux départements tombant sous mon ministère, car les petites entreprises de construction, quand il y a appel d’offres ce sont toujours les grosses companies qui obtiennent les contrats et ensuite ells les sous-contractent avec les petites entreprises’.

Pour ce qui est des PME qui fabriquent des chaussures, dorénavant pour l’achat de chaussures pour les policiers et les pompiers le gouvernement va mettre dans l’appel d’offres qu’elles soient obligatoirement de fabrication mauricienne, a dit Nando Bodha. ‘On veut faire des PME l’un des piliers de notre économie et ce plan de dix ans en fait état’, dit Nando Bodha, avant d’ajouter que les différents plans d’emprunt des banques, le comité veut savoir combien ils ont donné, combien sont de mauvais payeurs et on veut aussi créer des marchés de substitution, des targeted market, avoir une part du marché africain, entre autres’.

Pour le ministre Sunil Bholah, ‘ce plan est très bien travaillé et va aider les PME à mieux être structurées et fait mention des mesures qui impliquent le financement de leurs projets et cela tombe bien, car le Budget est pour bientôt et le comité va soumettre ses recommandations au ministre des Finances qui avisera’. Il ajoute qu’il y a plusieurs idées qui ont été discutées et qui vont dans la bonne direction pour les PME’ Il explique que comme nous sommes signataires de plusieurs conventions et que les barrières tarifaires sont tombées, d’où le fait que nous ne pouvons pas trop protéger l’importation de certains produits que  les PME locales fabriquent.

To Top