Faits Divers

Shweta (23 ans) se donne la mort 6 mois après son mariage

Shweta (23 ans) se donne la mort 6 mois après son mariage

Shweta (23 ans) se donne la mort 6 mois après son mariage

Nous sommes le 25 mars. Une jeune femme est transportée aux urgences de l’hôpital Nehru après avoir été retrouvée inconsciente à son domicile en fin de soirée. Shweta avait tenté de commettre l’irréparable avec un horni. C’est du moins la version que son mari a donnée aux membres du personnel soignant. La jeune femme plongée dans un profond coma est admise à l’unité de soins intensifs. Quelques jours plus tard, soit le mercredi 29 mars,  elle rend l’âme. Emportée par un «acute pulmonary oedema», selon le rapport du Dr Sudesh Kumar Gungadin chef du département médicolégal.

Qu’est ce qui a bien pu pousser Shweta (23 ans )à commettre cet acte de désespoir et qu’a-t-il bien pu se produire la nuit du 25 mars ? Selon Krishna, le frère de la victime, il avait reçu un appel téléphonique de son beau-frère vers 22 heures. « Il m’a demandé à ma mère et moi de venir le voir le lendemain. Parki ena problem familial». Une heure plus tard, poursuit Krishna, son beau-frère lui a téléphoné de nouveau pour lui informer qu’un incident s’était produit. « To ser finn arret respirer. Li finn esaye suicider…», lui dit-il avant de raccrocher.  Krishna, mort d’inquiétude, récupère sa mère chez elle et fonce à l’hôpital. En arrivant sur place, il est surpris de constater que son beau-frère n’est pas là. « Ma mère et moi avons été autorisés à voir Shweta pour seulement quelques minutes. Elle était branchée à des appareils et des tubes…». Krishna ne parvient pas à terminer sa phrase. Les mots se nouent dans sa gorge».

Krishna nous relate que sa sœur s’était mariée il y a six mois et s’est installée avec son époux chez les parents de ce dernier. « J’étais au courant qu’il se disputaient souvent». Son mari et ses beaux-parents lui reprochaient sa tenue vestimentaire. Shweta avait en réalité beaucoup de mal, à s’adapter avec ses nouvelles conditions de vie, nous confie Krishna. « Depuis environ un mois et demi, Shweta  rendait régulièrement visite à ma mère. Elle lui a dit qu’elle subissait des violences physique de la part de son mari et surtout de sa belle-mère».

Le soir du 25 mars, une énième dispute éclate entre le couple. La belle-mère s’en mêle. Selon son époux, Shweta serait devenue très «agressive» et «incontrôlable». Impossible de la calmer. Mère et fils ont dû la plaquer au sol afin de pouvoir la maîtriser.  Mais pour Shweta, cette énième dispute serait la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

 

 

 

To Top