Politique

Paul Bérenger tacle Alvaro Sobrinho

Paul Bérenger : “Pas de ‘chief guest’ pour le 12 mars”

Paul Bérenger tacle Alvaro Sobrinho

Reprenant l’affaire Alvaro Sobrinho, le leader du MMM n’a pas fait dans la dentelle et a consacré presque toute sa conférence de presse concernant la demande de l’Angolais pour un permis d’une Banking Licence.

« Selon mes informations, il y a eu un email du Sollicitor General qui a insisté pour qu’une enquête soit ouverte sur des documents avec de fausses informations utilisant des noms alors que ces personnes ne sont même pas au courant qu’elles sont parties prenantes dans ces affaires et la Financial Services Commission a référé l’affaire à la police », dit-il.

Paul Bérenger déclare qu’Alvaro a fait une demande verbale à la Banque centrale pour une licence « même si la BoM lui a dit qu’elle ne lui donnerait pas et de faire la demande quand même ».

Concernant l’enquête de la FSC au Portugal sur Alvaro, Paul Bérenger « demande à la FSC rende publique la lettre envoyée au Portugal pour demander une enquête sur Alvaro ». Dans la foulée, le leader des mauves demande au ministre des Finances de retourner le monopole de donner des licences bancaires au lieu de la FSC.

Pour ce qui est de l’Angola, « malgré ses milliards de richesse, le peuple est misérable, c’est un terrible contraste et c’est l’un des pays les plus corrompus du monde et Alvaro a été acquitté au Portugal faute de preuves et c’est le gouvernement de droite qui a soutiré Alvaro et qui a fermé les yeux sur ses agissements ».

Quant au dossier des Chagos, il estime que ce n’est pas juste que les Anglais aient proposé la cogestion des îles éparses, sauf Diego. « A l’heure actuelle, la situation est statu quo et insatisfaisante et il faut que le comité parlementaire se rencontre de nouveau pour discuter du dossier », a conclu Paul Bérenger.

JCD

To Top