Sport International

Le FC Barcelone, historique et magique!

Le FC Barcelone, historique et magique!

Six buts à un. Remonter quatre buts d’écart, le FC Barcelone l’a fait pour la toute première fois en Ligue des champions. Les stats sont faits pour être battus. Luis Enrique a réussi son pari contre le PSG mercredi soir.

Une qualification  n’est jamais gagnée d’avance. Elle se joue en 90 minutes. Et on a eu droit à 90 minutes de folie au Camp Nou. Corrigés 4-0 à l’aller, les Catalans ont su s’imposer 6-1 Un vrai cauchemar pour les hommes d’Unai Emery, qui quittent donc la Ligue des Champions dès les 8es de finale.

Trois minutes ont suffi pour semer le doute dans le camp des Parisiens. A la suite d’un gros cafouillage au sein de la défense parisienne, Trapp se trouait et Suarez marquait de la tête, le ballon ayant bien franchi la ligne malgré le retour de Meunier (1-0, 3e).

Alors que le Barça ne l’inquiétait plus trop, le PSG encaissait un second but avant la pause. Encore trop tendre face à Iniesta, Marquinhos mettait Trapp en difficulté qui touchait à peine le ballon mais suffisamment pour pousser Kurzawa à manquer son dégagement et marquer contre son camp (2-0, 40e). La moitié du chemin est faite en rentrant aux vestiaires.

Et la deuxième période débutait comme la première. De façon cauchemardesque. Dans la surface, Meunier, après avoir glissé, accrochait Neymar. Messi transformait le penalty (3-0, 50e). Le Camp Nou était en transe. Cavani avait pourtant l’occasion de calmer tout le monde mais c’est le poteau qui repoussait la tentative de l’Uruguayen.

Mais sur sa deuxième occasion, El Matador ne manquait pas sa cible. Sur un long coup franc de Verratti, Kurzawa remettait de la tête pour Cavani, dont la volée crucifiait ter Stegen (3-1, 62e). Un but qui calmait sérieusement le public barcelonais en même temps qu’il mettait Emery dans un état second. L’Uruguayen pouvait doubler la mise dans la foulée mais le dernier rempart du Barça remportait son duel. Dommage, car en fin de rencontre, sur coup franc, Neymar rehaussait encore un peu plus sa grosse prestation du jour (4-1, 89e).

L’impensable allait alors arriver. Neymar, encore lui, punissait sur penalty un Marquinhos de nouveau fautif (5-1, 91e). Puis Sergi Roberto envoyait le Barça au paradis dans les dernières secondes (6-1, 96e). Tous les Parisiens s’effondraient alors. Verratti était en larmes. Meunier aussi. Luis Enrique, lui, était hilare. Les Barcelonais ont donc réussi ce que personne n’avait jamais fait avant eux. C’est beau, c’est grand pour les Catalans.

Dans l’autre match de la soirée, malgré sa défaite 1-0 à l’aller, le Borussia Dortmund a renversé la vapeur en s’imposant 4-0 à domicile face au Benfica Lisbonne.

Premier League: Manchester City tenu en échec 

En match avancé de la 28e journée de Premier League, Manchester City affrontait Stoke City mercredi.

Les Citizens laissent encore filer des précieux points dans la lutte pour les places qualificatives de la Ligue des Champions.

Ils ont été tenu en échec et restent 3es à 10 points du leader Chelsea.

 

To Top