Politique

Paul Bérenger promet un deuxième scandale Maurice/Angola

Paul Bérenger promet un deuxième scandale Maurice/Angola

Après l’affaire Alvaro Sobrinho qui fait grand bruit ces derniers jours, le leader du MMM promet un deuxième scandale aussi gros, toujours dans l’axe Maurice/Angola.

C’était en conférence de presse samedi à l’hôtel Henessy, Ébène. « En temps et lieu, je viendrais avec des informations pour dénoncer un lourd scandale entre Angola et Maurice, un deuxième fonds qui opère depuis 2015 chez nous », dit le leader du MMM. Pour lui, le scandale n’est pas isolé « et il y a ce deuxième fonds concernant des milliards de roupies d’Angola, je reviendrais dessus après mon enquête ». Il se demande si notre pays est devenu une plateforme de blanchiment d’argent sale.

Concernant l’affaire Sobrinho, MMM tombe à bras raccourcis sur la direction de la Financial Services Commission (FSC), Roshi Badhain, la présidente de la République, le secrétaire financier et le ministre des Finances : « La présidente de la République a ‘fané’ all the way, elle aurait dû ‘double check’ avant de s’engager même d’une manière philanthropique ; mais le Secrétaire financier porte lourdement des responsabilités dans cette affaire alors que le ministre des Finances a introduit l’Investment Banking Licence dans le dernier Budget, pourquoi ? ; heureusement que la Banque centrale a refusé de délivrer une licence à Sobrinho et a même été à la police pour dénoncer cette pratique ».

Le leader du MMM dénonce les pouvoirs accrus donnés à la FSC qui octroie des licences à Sobrinho et sort un communiqué « bidon pour dire à sescompagnies de ne pas commencer leurs opérations après qu’elle lui ait délivré des licences ». Pour lui, la FSC aurait dû ‘liaise’ avec le Portugal et faire son homework  sur Sobrinho, « maintenant il faut nommer quelqu’un de respecté pour consolider cette institution ».

Selon Bérenger, « mettre le FS à la tête de la FSC est dangereux et Roshi Badhain a eu tort».

Pour ce qui est de Roshi Badhain, « il a sa part de responsabilité dans ce scandale et c’est lui qui avait nommé le FS à la tête de la FSC ».

JCD

 

To Top