Blog

Opinion : L’eau qui tombe mais ne coule pas

Opinion : L’eau qui tombe mais ne coule pas

La fourniture en eau potable a toujours été, et reste un des problèmes les plus conséquents de notre société. Nous sommes une petite île perdue dans un grand océan. Les rivières ne manquent pas chez nous. La majorité de nos rivières sont remplies d’eau qui se déverse à longueur d’année dans la mer. Mais nos robinets restent à sec.

L’alliance Lepep en avait fait son cheval de bataille pendant les dernières campagnes électorales. Le ministre de tutelle, principalement, avait promis monts et merveilles concernant la fourniture d’eau. Mais hélas! Après deux années en place, le problème est le même. Les coupures sont légion. On a hurlé sur tous les toits. Mais la gorge inne reste sec.

Les averses arrivent et repartent mais rien ne change en matière de fourniture en eau potable. Au lieu de remplir nos tuyaux et nos robinets, les eaux gracieusement offertes par dame nature, rejoignent la nature et adoucissent nos lagons.

La raison avancée? Nos tuyaux sont défectueux. Nous perdons trop d’eau en route pour les consommateurs. Nos tuyaux, datant de l’ère coloniale, sont pourris, tellement pourris qu’ils nous pourrissent l’existence. Début 2015, on nous annonce que le gouvernement va prendre le taureau par les cornes et remplacer ces maudits tuyaux qui nous empêchent de nous laver et de nous désaltérer.

On nous explique que le remplacement de ces tuyaux va prendre du temps et engloutir une bonne partie du budget. Soit! Mais à mi-mandat, on aurait dû quand même arriver à mi-chemin concernant la  rénovation de nos tuyauterie, ce qui nous amènerait à un remplacement complet d’ici 2019, à la veille des élections générales. Mais nous sommes loin du compte et les compteurs de la CWA chôment trop souvent. On a aussi évoqué le budget. Mais qui a pensé aux projets prioritaires? L’eau étant un service essentiel, elle aurait dû avoir la priorité sur le projet Héritage City, ou plus de 100 millions ont été jetées à l’eau rien que pour le consulting fees. Projet abandonné, argent dépensé, dossier fermé.

De l’autre côté du trottoir les vieux tuyaux dorment toujours sous terre, avec leur ventre tellement ouverts que nos robinets ouverts ont l’air d’être fermés. On a beau ouvrir nos gueules, mais les valves restent fermées.

Attendez que les tuyaux soient remplacés et vous n’aurez pas à nous remplacer, on nous dit. Faites attention messieurs les distributeurs! Quand nos gosiers restent trop longtemps secs nous risquons de boire ailleurs, même si c’est du vinaigre. L’essentiel, c’est de rester en vie…..un peu comme vous.

To Top