Blog

La politique à Maurice : Y a-t-il de la place pour les jeunes ?

La politique à Maurice : Y a-t-il de la place pour les jeune s?

La marmite politique mauricienne est en ébullition. Depuis le départ du PMSD du gouvernement et la passation de pouvoir entre SAJ et Pravind Jugnauth, l’échiquier politique a pris une différente tournure. A chaque évènement un nouveau parti semble prendre forme. Le tout dernier est le Reform Party.

Son créateur, Roshi Badhain, vise essentiellement les jeunes. Il a affirmé vouloir donner à la jeunesse mauricienne une nouvelle chance de s’affirmer. Un jeune parti qui veut donner un coup de jeune à la vieille garde. L’idée semble bonne, très bonne même. Depuis trop longtemps nos jeunes en ont eu ras le bol avec la politique à Maurice. Une politique qui serait beaucoup plus de la politicaille. Pour nos jeunes, les politiciens misent trop sur le communalisme, le protectionnisme ou la corruption pour réussir. C’en était trop. Notre jeunesse, faute de ne pouvoir changer les choses, semble avoir préféré rendre les armes. Ils se concentrent plus sur leur propre avenir que sur l’avenir du pays.

Mais Roshi Badhain pourrait-il changer la donne ?

Nos jeunes disent en avoir marre des ” dinosaures” de politiciens qui s’enrichissent au fil des années. Ils disent vouloir du sang neuf. Mais changer le sang vieux en sang neuf, cela demande de gros investissements. Nos jeunes viennent tout juste d’entrer dans le monde du travail. Ou bien ils sont encore en formation, ou ils se sont engagés dans une formule travail/études. Auront-ils les moyens de financer un parti politique qui veut se démarquer des partis traditionnels corrupteurs et corrompus ?

Roshi Badhain, en jeune lion, veut rameuter ses troupes de jeunes. Mais lui-même, si on peut le considérer comme jeune politicien, a fait ses armes parmi les vieux de la veille. Pour dire que tout jeune a besoin des vieux pour faire une percée. Nous avons vu des jeunes qui ont essayé de se faire un renom en politique sans avoir recours aux vieux. Quel a été le résultat ? Resistans ek Alternativ rame toujours. Ils font des scores raisonnables aux élections, mais ils sont toujours loin derrière les potentiels gouvernants.

Roshi Badhain apporte-t-il vraiment une révolution ? Son passé semble nous dire qu’il a mal commencé son départ. Quand il était entre dans la cour des grands, il ne représentait pas la nouvelle figure d’un jeune en politique. Il symbolisait, par contre, un jeune qui appréciait les vieux, surtout leur manière de faire la politique. Il chantait bien les louanges de SAJ. Pourrait-il effacer tout cela et se refaire une virginité politique pour séduire les jeunes ? Travail herculéen.

Le maitre mot, de nos jours, semble être l’argent. Rien ne se fait sans financement et quand on sait que les jeunes doivent se battre contre les grosses pointures qui ont déjà fait fortune, l’espoir est pauvre !

To Top