Sport Local

Basket-ball : Un technicien français pour jauger le niveau des présélections féminines

Basket-ball : Un technicien français pour jauger le niveau des présélections féminines

Basket-ball : Un technicien français pour jauger le niveau des présélections féminines

Le technicien français, Nicolas Corbé a tenu une dernière séance d’entrainement avec les éléments féminins de la présélection senior et les U25 ce jeudi au gymnase de Phoenix. Une semaine de stage avec l’élite du basket-ball féminin local lui a permis de mieux cerner ses forces et faiblesses. Inside News a rencontré l’entraineur de la formation féminine de U15 de Pau Orléans. Rappelons que Nicolas Forbé est à Maurice depuis une semaine à l’initiative du ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Fédération mauricienne de Basket-ball. Durant toute la semaine il a travaillé avec les basketteuses du rudiment du basket-ball.

«Ce qui j’ai pu voir en une semaine est que le niveau des filles à Maurice équivaut à celui de la National 1 ou peut-être II en France. Elles ont cependant une capacité physique intéressante et bien au-dessus de la moyenne. Les joueuses souffrent d’un déficit d’expérience mais sont compensées par un enthousiasme et une volonté de se corriger. J’ai été charmé par ces qualités et je pense que si elles travaillent régulièrement, à partir des bases et des fondements qu’on a mis en place cette semaine, je suis d’avis qu’elles ont une chance aux JIOI».

Le Français est d’avis qu’au moins deux ou trois éléments de ces deux présélections sont à un bon niveau qui les permet éventuellement d’évoluer dans la National 2 en Métropole. A la question de savoir sur quelles bases les basketteuses locales doivent travailler durant les deux prochaines années, Nicolas Corbé nous dira : « A titre comparatif, l’équipe de U 15, avec laquelle je travaille en France s’entrainement huit fois par semaine. Au bout de deux ans, elles atteindront un niveau raisonnable. Il n’y a aucun secret, les filles doivent travailler et encore travailler la base et le plus souvent possible. Et puis, il leur faudra affronter de meilleures équipes pour progresser. J’espère très honnêtement revenir l’année prochaine pour continuer le travail. Je voudrais aussi revenir à Maurice pour jeter quelques bases tactique et techniques avec les entraîneurs pour qu’ils puissent comprendre le jeu et continuer le travail que j’ai commencé ici ».

Soulignons que l’encadrement technique des sélections nationales féminines n’a pas encore été désigné par la FMBB. Pour l’heure, c’est le Directeur Technique National, Jean-Paul Rebatet, qui dirige la préparation des deux formations.

To Top