monde

Torture: Donald Trump veut «combattre le feu par le feu»

Torture: Donald Trump veut «combattre le feu par le feu»

Le débat s’envenime sur la question de la torture des prisonniers. Alors que sous Barack Obama, le Congrès a notamment interdit la simulation de noyade (waterboarding), Donald Trump s’était dit favorable à son rétablissement. Mercredi, dans une interview à la chaîne ABC, le président américain a toutefois nuancé son approche : il s’est dit convaincu de son efficacité, mais promet de s’en remettre aux chefs du Pentagone et de la CIA sur l’opportunité de la rétablir.

« Quand l’Etat islamique (Daesh) fait des choses que personne n’a faites depuis le Moyen-Age, est-ce que je peux m’opposer à la simulation de noyade ? Il faut combattre le feu par le feu », estime le nouveau président américain.

Le général Mattis préfère « un paquet de cigarette et des bières »

Le nouveau secrétaire à la Défense, le général Mattis, n’est pas favorable aux « méthodes d’interrogatoires renforcés », qu’il juge inefficaces. « Donnez-moi un paquet de cigarettes et quelques bières, et j’obtiendrai de meilleurs résultats qu’avec la torture », a-t-il juré à Trump.

La position du nouveau chef de la la CIA, Mike Pompeo, est moins claire. Pendant ses années au Congrès, il avait défendu le programme mis en place par George W. Bush. « Si le président vous ordonnait de le rétablir, obéiriez-vous ? », lui a demandé une élue démocrate mi-janvier. « Absolument pas », a répondu Pompeo, ajoutant qu’il ne « pouvait pas imaginer une telle demande du président ».

Mercredi, un influent républicain a lancé un avertissement à Donald Trump. « Le président peut signer tous les décrets qu’il veut, mais la loi est la loi, et nous ne rétablirons pas la torture », tonne John McCain, lui-même torturé pendant ses six années comme prisonnier de guerre au Vietnam.

To Top