Actualités

[Vidéo] Affaire Bal Kouler: Le bureau du DPP aura besoin d’un mois pour étudier le dossier

[Vidéo] Affaire Bal Kouler: Le bureau du DPP aura besoin d’un mois pour étudier le dossier

L’ex-ministre de l’Environnement, Raj Dayal, a comparu devant le tribunal de Port-Louis mardi après-midi dans le cadre de l’affaire «Bal Kouler». Me Preesha Bissoonauthsing, avocate de l’Independant Commission against Corruption (Icac), a informé le tribunal que le dossier relatif à cette affaire a été renvoyé au bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) et que sa demande pour approfondir l’enquête a été agréée.

Me Medaven Armoogum, avocat du Parquet, a confirmé que le bureau du DPP a bien reçu le dossier de l’Icac sur Raj Dayal le lundi 9 janvier. Il affirme que le bureau du DPP aura besoin d’un mois pour l’étudier.

Me Jacques Panglose, assisté de Me Avinesh Dayal, représente Raj Dayal. Il a alors fait remarquer que cela fait un an que l’affaire traîne et que la poursuite a eu suffisament de temps pour se prononcer. Il a présenté une motion pour demander que le Parquet décide une bonne fois si une accusation formelle sera retenue ou non contre son client.
L’affaire a été renvoyée au 6 février. La magistrate Adila Hamuth a dit au représentant du bureau du DPP qu’il a jusqu’au 6 février pour faire connaître sa position.

Raj Dayal a été arrêté par l’Icac le 6 avril 2016 à la suite d’allégations faites par Patrick Soobhany. Cet homme d’affaires, spécialisé dans l’immobilier, s’était rendu à l’Icac le 22 mars 2016 en alléguant que Raj Dayal aurait sollicité des pots-de-vin  pour financer les activités politiques dans sa circonscription (Flacq/Bon-Accueil) en marge de la fête Holi (Bal Kouler). En échange sa demande pour un Environmental Impact Assessment (EIA) permit pour un projet de morcellement résidentiel à Gros-Cailloux lui serait délivré.

To Top