Société

Chine: Quand Apple censure l’application du «New York Times»

Chine: Quand Apple censure l’application du «New York Times»

Apple a indiqué ce jeudi que l’application du New York Times n’était plus disponible dans la version de sa boutique en ligne destinée au marché chinois. Si les utilisateurs de l’Appstore enregistrés dans le pays ne peuvent donc plus télécharger les applis du groupe de presse américain, dont le site Internet était déjà inaccessible depuis la Chine, c’est parce que la marque à la pomme a été informée par Pékin que les programmes mobiles concernés « violai [ent] la réglementation locale ».

C’est ce qu’a indiqué la porte-parole d’Apple, Carolyn Wu, avant de préciser que « dès que la situation changera, l’Appstore offrira de nouveau la possibilité de télécharger l’application du New York Times en Chine ».

Le développement d’Internet « doit se conformer aux règles et règlements »

De leur côté, les autorités du pays ont refusé d’admettre une intervention directe tout en réaffirmant leur volonté de faire respecter la loi. « Le gouvernement chinois encourage et soutient toujours le développement d’Internet en Chine. […] Mais [celui-ci] doit se conformer aux règles et règlements chinois. C’est un principe », a ainsi rappelé ce jeudi Geng Shuang, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le New York Times avait irrité Pékin en publiant en 2012 une enquête sur un sujet tabou en Chine : la fortune de la famille de l’ex-Premier ministre Wen Jiabao. Deux ans plus tard, un journaliste du média américain avait dû quitter le pays après le refus des autorités locales de lui délivrer un visa.

Outre le New York Times, des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou YouTube sont également inaccessibles depuis la Chine, tout comme les sites de médias internationaux, dont Bloomberg News, Reuters, le Wall Street Journal ou Le Monde.

To Top