Politique

[Vidéo]Point de presse : XLD réfute trois points du MSM

Point de presse : XLD réfute trois points du MSM

Le nouveau leader du l’Opposition et leader du PMSD, Xavier Luc Duval a tenu un point de presse aujourd’hui afin de réfuter trois points qu’a avancé Pravind Jugnauth. En premier lieu, Xavier Duval a démenti le fait qu’il a rencontré Navin Ramgoolam durant ces 30 derniers mois, et non plus avoir été en contact téléphonique avec le leader du PTr. « Si mo fine zoine Navin Ramgoolam, c’est deux fois dans ène marriage et mo fine juste donne li la main… »

Le deuxième point réfuté par Xavier Duval est par rapport au Prosecution Bill. Il affirme qu’officiellement à aucun moment il a fait mention de 36 mois : « kan nou ti p discuté ek la guerre, mo fine juste dire ki ça fou moi si li 24 mois, 36 mois ou encore 50 mois… »

Xavier Duval dément aussi le fait qu’on lui reproche qu’aucun contact n’a été établi avec les membres du gouvernement afin de ne pas précipiter avec le projet de loi.  «Mo fine téléphone Ravi Yerrigadoo vendredi matin et mo même fine koze ek Ivan Collendavelloo et Anil Gayan. Mais par contre à aucun moment mo fine pran contact ek Pravind Jugnauth. » D’ailleurs à une question d’Inside News pourquoi il ne l’a pas fait surtout que ce dernier est le leader du parti majoritaire, Xavier Luc Duval est resté évasif en esquivant la question tout en répondant : « Non mo pas fine zoine li… »

Dans la foulée Xavier Duval a fait ressortir que des discussions houleuses ont eu lieu entre lui et Sir Aneerood Jugnauth au cours desquelles le Premier ministre lui a même lancé : « Ou na pas digne pour préside ça réunion là… »

En tant que leader de l’Opposition, Xavier Luc Duval fait de l’Integrity Reporting Board sa priorité. A ce sujet, il compte faire une enquête approfondie sur la nomination de deux assesseurs de Lord Phillips of Worth Matravers. Ces deux assesseurs en question sont l’ex-Puisne Judge, de la Cour suprême, le Dr Satyabhooshan Gupt Domah et le secrétaire permanent Jugdish Dev Phokeer. XLD juge que ces deux personnes ont été nommées compte tenu de leur appartenance politique.

Latest stories

To Top