Actualités

Vol de litchis chez le Commissaire de Police : La peine de 6 mois éxpliqué par un avocat

Vol de litchis chez le Commissaire de Police : Explication sur la peine de 6 mois par un avocat

La peine d’emprisonnement de 6 mois qu’a encouru Yvon Antoine Rose pour vol de litchis chez le Commissaire de Police Karl Mario Nobin est diversement commenté.  Pour certains c’est une lourde peine et ils ne voient pas d’un bon œil que l’affaire ait été prise le même jour et la sentence prononcée immédiatement. Pour y voir plus clair Inside News a interrogé un avocat.

Vendredi matin Yvon Antoine Rose a été surpris par un policier en sentinelle volant des litchis dans la cour du Commissaire de police, aux Police Quarters à Moka.  Le suspect, un récidiviste  habitant Ste Catherine agé de 42 ans, est conduit au poste de police de la localité.  Lors de son interrogatoire, il a avoué son délit. Il est inculpé devant le tribunal de Moka où une accusation de vol a été logée contre lui.  La cour lui a infligé une peine d’emprisonnement de 6 mois.

Yvon Antoine Rose n’est pas à ses première démêlées avec la justice. Il a déjà  été dans le passée condamné pour vol. Il a aussi été arrêté pour possession de drogue.

Selon Me Anoup Goodary, dans le cas où un individu  a déjà été condamné pour un délit de vol, la loi sous la section 311 prévoit qu’une personne qui commet une offense similaire, est passible d’une peine d’emprisonnement de 3 à 30 ans, selon la section 11 qui définit la servitude pénale.  « Any person having already been condemned correctionally more than once for larceny, who subsequently commits a misdemeanour of the like nature shall be deemed to have committed a crime and shall be punished by penal servitude. » Mais la peine de 3 ans peut aussi être évité.  Il en revient à la discrétion du magistrat sous la section 151 et 152 du Criminal Procedure Act pour réduire la peine.   Ainsi un terme  d’emprisonnement minimum de  3 ans peut être évité.

Selon un membre des forces de l’ordre, dans certains cas, si un individu avoue son délit et qu’il plaide coupable, le ruling du magistrat se fait le même jour. Il a sa sentence et il se voit infligé une amende ou une peine d’emprisonnement.

Nous avons sollicité Karl Mario Nobin pour une réaction, mais il était injoignable sur son cellulaire.

Latest stories

To Top