Interview

Sunil Ramyead : « Le propriétaire d’un chien est responsable du comportement de ce dernier… »

Chiens de race dangereux : Comment se protéger des attaques des molosses ?

Sunil Ramyead : « Le propriétaire d’un chien est responsable du comportement de ce dernier… »

 

Inside News  a rencontré Sunil Ramyead, directeur de la Mauritius Society for Animal Welfare. Il nous brosse un tableau des précautions à prendre et des lois existantes à Maurice y relatif.

 

– Quelles sont les précautions à prendre pour un éleveur de chiens de race en matière de sécurité?

Un propriétaire de chien se doit d’être responsable de son animal. Il doit le faire enregistrer auprès des autorités (la MSAW), le faire vacciner et aussi le faire stériliser. En matière de sécurité, un propriétaire ayant un chien classé dans la catégorie « Dangerous dog » ou même si c’est un chien dit « ordinaire »mais qui se montre très agressif envers son entourage, doit informer le public en utilisant des panneaux « Beware of dogs ». Il doit également faire provision à ce que le chien soit bien gardé à l’intérieur d’une cour clôturée ou dans un chenil. D’autres précautions à prendre: le propriétaire ne doit pas laisser le chien seul sur la voie publique ou s’il promène le chien, ce dernier doit être muselé et tenu en laisse. Il se doit d’être attentif à son état de santé pour voir si l’animal n’a pas de comportement inhabituel.

– Un molosse attaque une personne qui est entrée dans une cour privée. Où se situe la responsabilité du propriétaire?

La loi est claire à ce sujet. Selon l’Animal Welfare Act, sous la section 33, un propriétaire de chien peut être poursuivi si son chien a attaqué une personne, un autre animal domestique ou a endommagé un véhicule. Dans ces cas précis, il est passible d’une amende ne dépassant pas Rs 10 000 ou d’une peine d’emprisonnement ne dépassant pas 6 mois. Cependant, dans des circonstances où une personne s’est introduite sur une propriété privée, où le chien est gardé, cela ne s’applique pas. Mais dans une telle circonstance, il faut que la police fasse son enquête pour déterminer les responsabilités.

 – La MSAW prodigue-t-elle une formation aux propriétaires de chiens dangereux? Si oui, en quoi consiste-t-elle?

Le propriétaire d’un chien est responsable du comportement de ce dernier. Donc, il est indispensable de l’éduquer convenablement, de préférence en faisant appel à un professionnel. Dans cette optique, la MSAW offre des cours de dressage d’obéissance et d’agilité. Ceux voulant des informations à ce sujet peuvent nous contacter sur le 466 7154.

– Confronté à un chien dangereux… ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire?

En faisant face à un chien dangereux, il faut impérativement rester calme. Ne courrez pas mais reculez très lentement et éloignez-vous et ne montrez pas vos mains. Il ne faut jamais tourner le dos au chien sinon il va vous attaquer par derrière. Gardez les mains le long du corps pour ne pas vous montrer agressif, et parlez lentement et calmement. Il ne faut pas le regarder dans les yeux sinon il considérera cela comme un défi. Et aussi, ne souriez pas, chez un chien on appelle ça « montrer les dents ». D’autres conseils : placez un objet, des obstacles entre le chien et vous ou armez-vous d’un bâton.

– Quels sont les races de chiens qui sont interdits d’élevage a Maurice?

Selon l’Animal Welfare Act, il y a deux listes établies. Sous le « First Schedule », on retrouve la catégorie « Dangerous Dogs » qui comprend notamment; le Cane Corso, le Doberman ou encore le Rottweiler alors que sous le « Fourth Schedule », on retrouve les races qui sont interdites à Maurice. Parmi on compte l’American Staffordshire Terrier, l’American Pitbull Terrier ou encore le Boerboel.

 

 

 

 

To Top