Actualités

Un haut fonctionnaire fait affoler les speedomètres… sans être inquiété

Un haut fonctionnaire fait affoler les speedomètres… sans être inquiété

La preuve en image : Un haut fonctionnaire fait affoler les speedomètres… sans être inquiété

Qui était au volant ?

Vendredi 20 octobre. Tout commence par le post de cet internaute et chauffeur du groupe de presse Le Défi Media sur une page Facebook. « La police pas bon », écrit-il sur un ton scandalisé, car il s’était fait épingler quelques minutes après que les « motards », armés de leur speedomètres, aient intercepté une BMW qui, selon ses dires, roulait à 120/h sur l’autoroute de Plaine Magnien. Sauf que les policiers laissent partir le véhicule quelques secondes après. La petite dame au volant leur a dit quelques mots et elle a repris son chemin sans se faire verbaliser.

Politique à deux vitesses ? Tout porte à croire que c’est le cas dans le vrai sens du terme, car le chauffeur de Radio Plus roulait à 94 km/h, alors que la « petite dame », elle, a dépassé par 40 kilomètres la limite autorisée. Soit 80km/heure dans cette zone spécifique.

Pour les policiers rien de plus normal selon l’internaute. « Kan nu dir la police ki arriV sa, zot ine coz brite r nu. Li dir akoz so plak RM. Li gagne droit roule 120km li, ki p arriV dans sa Maurice la ? », s’insurge-t-il.

Cela va de soi, car quelques petites questions méritent d’être posées.

1)   Un véhicule du gouvernement est-il autorisé à circuler à n’importe quelle vitesse ?

2)   Un véhicule du gouvernement est-il autorisé à ignorer le code de la route ?

3)   Les policiers sont-ils à blâmer ?

Mais le buzz dans cette histoire, c’est l’identité du chauffeur ? Une petite dame oui ! Mais qui ? Une petite virée aux Casernes centrales nous a mené vers le NPF Building. La petite dame serait une haute fonctionnaire dans un des ministères qui s’y trouve. Oui Madame est Chef de Cabinet et elle affectionnerait la vitesse au volant comme au travail.

To Top