Société

Nalini Aubeeluck : Au cœur de l’évènement, l’évènement à cœur

Nalini Aubeeluck : Au cœur de l'évènement, l'évènement à cœur

Nalini Aubeeluck : Au cœur de l’évènement, l’évènement à cœur

Nalini Aubeeluck, un nom que beaucoup de Mauriciens connaissent ou croient connaître, mais qui est-elle vraiment ? Nous sommes allés à sa rencontre. Une personne simple, accueillante, souriante et chaleureuse, très loin de l’image de la femme d’affaires froide et glaciale.

Nalini Aubeeluck est l’aînée d’une famille de trois filles. Une de ses sœurs travaille pour Air France en Grande-Bretagne, tandis que l’autre sœur travaille comme « spa therapist » à Maurice. Son défunt père était le General Manager d’un hôtel et sa mère est femme au foyer. Nalini a passé son enfance à Forest-Side. Elève à l’école James Toolsy à Forest-Side, elle terminee ses études secondaire au collège Eden de Curepipe.

Passionnée de danse et de culture indienne, Nalini suivra plusieurs cours dans ce domaine à Maurice et à Mumbaï en Inde. Elle a également suivi des cours de théâtre et de cinéma. Nalini débute son parcours professionnel en 1996 à l’hôtel Sofitel Imperial comme Guest Relations Officer. Ensuite elle rejoint l’agence Mautourco où elle prend de l’emploi comme guide touristique. « C’est là où j’ai été la plus heureuse professionnellement.»

Comment lui est-elle venue l’idée de créer son entreprise ? « Une opportunité s’est présentée à moi ». En effet, l’hôtel Sofitel recherchait une troupe de danse indienne. Connaissant l’engouement de Nalini pour cet art, la direction de l’hôtel s’est tournée vers elle pour créer une troupe. Elle arrive à convaincre la direction de l’hôtel de ne pas recruter des danseuses indiennes et accepte le défi de former elle-même les danseuses mauriciennes aux rudiments de la danse indienne. « Je m’estime heureuse et chanceuse d’avoir eu cette responsabilité alors que j’étais encore jeune ».

Un premier succès éclatant

Cette première troupe, composée de danseuses mauriciennes, a été un succès éclatant. « Il y avait un grand engouement pour la danse et la musique indienne de la part des clients occidentaux de l’hôtel, et c’est toujours le cas aujourd’hui. » D’autres hôtels ont commencé à suivre le pas de l’hôtel Sofitel et ont commencé à faire appel à Nalini. La MBC fera aussi découvrir aux Mauriciens la troupe de Nalini. De fil en aiguille, les entreprises privées et les particuliers ont commencé à faire appel à Nalini et à sa troupe de danseuses. Nalini saisit à la volée toutes les opportunités qui se présentent et se débrouille avec les maigres ressources qu’elle dispose. Ainsi naîtront les débuts d’ARTifice, l’entreprise fondée par Nalini.

 Des débuts difficiles

 Nalini nous confie avoir eu des débuts plutôt difficiles. « C’était très difficile au début d’embaucher des danseuses », confie-t-elle. « À cette époque, les familles bourgeoises ne voulaient pas que leurs filles partent travailler dans les hôtels. C’était très mal vu, presque un tabou. C’était un véritable défi pour moi de trouver une fille d’origine asiatique qui accepterait de danser dans un hôtel. Les danseuses existantes subissaient de grosses pressions de leurs familles et de leur entourage. Certaines ne pouvaient plus et voulaient démissionner. Et puis, il y avait ce manque accru d’argent. J’ai dû composer avec les moyens de bord. J’étais désespérée de trouver de l’argent pour acheter les costumes. J’ai dû me servir dans un premier temps de deux ou trois saris personnels que ma mère possédait. »

Une personne moins déterminée aurait déjà jeté l’éponge à sa place. Toutefois, Nalini est de ceux qui aiment foncer et pour qui les obstacles de toutes sortes sont des défis à relever. À force de persévérance, Nalini réussit. Elle est d’ailleurs la pionnière dans le domaine de la danse artistique indienne à Maurice. Elle s’est forgée une solide réputation dans ce secteur. Avec l’image et la réputation qu’elle s’est faite, les danseuses aspirantes ont plus de confiance en elle. « C’est plus facile aujourd’hui pour recruter des danseuses pour aller travailler dans les hôtels. Il y a eu indéniablement plus d’ouverture et une plus grande compréhension des gens. Malgré tout, il y a toujours ces familles rigides et conservatrices.»

Trahisons

 Toutefois, la plus grande déception dans la vie de Nalini a été plusieurs « trahisons »de la part de certaines de ses ex-danseuses. Certaines se sont ‘infiltrées’ dans sa troupe pour filmer ses spectacles, sa chorégraphie, ses méthodes de travail, son programme de training et ses costumes, dans le but d’imiter et de copier sa troupe qui a eu tant de succès. Nalini a appris sa leçon et a mûri en affaires. « Aujourd’hui, je fais signer un contrat à toutes mes danseuses, avec des clauses restrictives, et j’espère sincèrement ne pas revivre ce genre de mésaventure. »

Un nouveau désastre se dessine à l’horizon. C’est la récession globale de 2008. Trouvant son origine aux États-Unis dans la crise des « subprimes », cette crise économique atteint également nos rivages et Nalini perd beaucoup de contrats. Là non plus, elle ne baisse pas les bras. Elle a alors l’idée de diversifier son entreprise et ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Ainsi ARTifice s’implante dans la filière des Corporate Events, des mariages, des réceptions privées, des événements promotionnels, des défilés de mode, des concerts, de la location des tentes de fête, du catering ainsi que dans la production cinématographique.

Qui est vraiment Nalini Aubeeluck ?

 Personnellement, elle se décrit comme « disciplinée, fonceuse, indépendante d’esprit et ne baisse pas les bras facilement. »

Quelles relations un patron doit-il avoir avec ses employés ? « Je n’aime pas les relations patron-employés formels, avec une hiérarchie rigide. » Nalini écoute toujours les suggestions de ses employés. Elle discute librement avec ses subordonnés et les considère plus comme des partenaires. Elle encourage les propositions de la part de ses employés.

Nalini se considère comme une fervente chrétienne. Elle puise sa foi dans le Christ, ce qui lui donne la force de réussir dans les épreuves de la vie. Elle a un dicton qu’elle affectionne particulièrement : « Do not be a mere passenger in your life, always occupy the driver’s seat. »

Son message aux femmes entrepreneurs : « Never, never, never give up. Donnez-vous tous les moyens de réussir. » Elle reconnaît toutefois que dans certains secteurs, les femmes d’affaires doivent faire face à plus d’obstacles que les hommes.

Elle se dit confiante que le secteur de l’évènementiel à Maurice reste assez florissant et peux offrir de nombreuses débouchées pour les jeunes.

Quel est le problème social qu’elle tient le plus à cœur ? « C’est l’écart entre les riches et les pauvres. Je voudrais beaucoup plus d’égalité en termes d’opportunités et de partage de richesses. »

 

Quelques temps forts de Nalini Aubeeluck et d’ARTifice

• Nalini Aubeeluck a accompagné des chanteurs de renom international comme Sonu Nigam, Nika Singh et Armaan Malik sur scène.

• ARTifice a realisé deux reality shows : Beauty Queen (en 2013) et Perfect Player (en 2014).

• Nalini Aubeeluck a été la première mauricienne à passer sur la chaine CNN devant plus de 200 millions de téléspectateurs à travers le monde, suite au reportage que la chaîne américaine avait effectuée sur son entreprise.

• Nalini lance son premier long métrage Lombraz Kann, sorti en salle en 2014 où elle tient le rôle principale.

Nalini Aubeeluck : Au cœur de l'évènement, l'évènement à cœur

To Top