Société

Harrish Bheemul, l’entrepreneur qui a le social dans le sang…

Harrish Bheemul, l’entrepreneur qui le social dans le sang…

Harrish Bheemul, l’entrepreneur qui a le social dans le sang…

Inside News est parti à la rencontre du patron de la compagnie Train 2 Gain Advertising, à son bureau à Ebène. Zoom sur le success story de cet entrepreneur.

A bientôt 41 ans, Harrish Bheemul, est un businessman pas comme les autres. Entre dévotion ou détermination, il a surtout la volonté de bien réussir dans la vie. Natif d’Ernest Florent, à Flacq, il a toujours voulu se frayer un chemin dans le monde des affaires.

C’est en 2012, à son retour au pays après ses études, qu’il ouvre sa compagnie portant le nom de “Train 2 Gain“. Si dans un premier temps, il avait songé à mettre en place un centre de consultation en matière d’éducation et de technologie, en 2013, il décide de diversifier son « business model », en optant pour l’E –marketing. D’où la naissance de Train 2 Gain Advertising.

Pourquoi opter pour un tel domaine? C’est la théorie économique du « demand and supply ». « En affaires, il faut constamment procéder à un « back-up research », et je suis arrivé à la conclusion que le secteur de l’éducation est saturé et il demande trop d’investissement ». Et il ajoute qu’il voulait commencer un business ou « je pourrai avant tout être le seul chef à bord. Ce qui serait plus lucratif ».
“Ce n’était pas tout rose au début”, souligne l’ingénieur en électronique. « Vous vous imaginez, je n’avais qu’une petite chambre, avec quelques employés mais voyez le résultat aujourd’hui. Le parcours parle de lui-même », avance-t-il. Mais il souligne cependant que ce qui importe le plus, c’est la satisfaction de ses clients. En trois ans, Train 2 Gain Advertising s’est développée et son portefeuille clientèle est aujourd’hui constitué d’un grand nombre de clients qui incluent, entre autres, les Nations Unies, ou encore, Robin Sharma… « Ce n’est pas donné à tout le monde », reconnait-il.

Le marketing numérique est aussi rapide qu’efficace

Le marketing numérique est aussi rapide qu’efficace“, rappelle le directeur, “au vu du nombre de personnes qui disposent d’une application mobile pour la gestion de leur courriel sur leur smartphone. Ce système se sert des coûts sociaux, tels que Facebook ou Youtube pour promouvoir les produits des clients. Ce type de marketing permet, en sus, la segmentation du public ciblé en fonction de l’âge, par exemple. Enfin, il est possible pour le client de savoir combien de destinataires ont visionné la publicité qui leur a été envoyée par courriel.”

Concernant l’accession à ces services, il faut compter à partir de Rs 5000, « le professionnalisme de nos services est assez coûteux, mais nous nous assurons que le client en sorte gagnant », précise-t-il. Et pour s’y faire, il y a un suivi pour l’évolution des dossiers de chaque client.

L’an dernier, Harish Bheemul a eu l’honneur d’être nommé «IT Professional of the Year» par la British Computer Society. Il considère cette désignation comme la cerise sur le gâteau. Pour lui, cela transmet le message que Train 2 Gain ne prend rien à la légère. Pour cette année, ajoute-t-il, sa compagnie a eu le « gold medal » dans la catégorie de Business Innovation Technology Award.

Au niveau personnel, il est aussi engagé sur le plan social. Rien n’était planifié d’avance, sauf mon entrée au Rotary club de Flacq, qui me tient à cœur ». C’était une manière pour lui, d’être plus près des gens. « J’aime aider et partager ma connaissance, surtout pour la bonne cause », confie le jeune homme. Autre action sociale, c’est son intégration dans l’association CANMA, qui milite contre le cancer. C’est la raison pour laquelle, il invite le grand public à venir participer à la deuxième Cancer Walk qui se tiendra ce dimanche 24 octobre, « pour apporter son soutien aux personnes atteintes de cette maladie »

Parlant de sa philosophie de la vie, il dit être très « down to earth » et « always treat people as people », telle est sa devise. Pour lui, tout le monde est égal. Aujourd’hui, admet-il, « on peut avoir réussi matériellement, mais quand on quitte ce bas monde, les autres ne retiendront que nos qualités ».

Evoquant le problème du chômage, il est d’avis que l’entrepreneuriat est l’avenir pour nos jeunes. D’ailleurs, il précise qu’en avril dernier, il a racheté le portail Hellojob.mu, qui génère plus de 500 postes vacants. Il conclut en disant que la mentalité doit changer, « il faut être bosseur dans la tête pour réussir ».

Parcours professionel

le Dr. Harrish Bheemul rejoint l’Université de Greenwich en Août 2000 et a grandement contribué à la mise au point d’un système de visualisation 3D. Le système a été le premier de son genre dans le domaine et a suscité un grand intérêt,au Royaume-Uni. Il a également collaboré avec divers associés tels que l’Université Queen Mary de Londres, l’Université de Kent à Canterbury, PowerGen et Innogy, en tant que chargé de cours et chercheur.

Le Dr. Bheemul a été nommé Lecturer, Student Success Manager, Director of Quality and Vice-Principal à la London Electronics (LEC) de septembre 2004 à mars 2011. Au cours des 7 années passées dans l’entreprise, le Dr Bheemul a apporté d’innombrables innovations. Il a été honoré de nombreuses récompenses personnelles, dont «Outstanding Success Manager en 2007, Outstanding Leadership et Management en 2009 et « Most Outstanding Candidate» sur un programme de formation des enseignants à l’Université de Greenwich. En outre, le professeur Bheemul avait également été nominé pour le prestigieux  «Outstanding Contribution to Adult Education» en 2011.

To Top