Faits Divers

Accusé d’abus sexuel le policier tente de mettre fin à ses jours

Accusé d’abus sexuel le policier tente de mettre fin à ses jours

Accusé d’abus sexuel sur une mineure, un policier tente de mettre fin à ses jours

Il a été transporté d’urgence à l’hopital de Flacq vendredi matin.  L’officier de la Special Mobile Force (SMF), en liberté conditionelle pour une affaire de moeurs, aurait ingurgité de la soudre caustique.

Le policier, agé de 25 ans qui répond d’une accusation provisoire de «causing child to be sexually abused»,  est en liberté conditionelle depuis mercredi.

L’affaire remonte a lundi dernier, au soir. La mère d’une adolescente avait porté plainte au poste de police de Brisée Verdière contre le policier après avoir surpris ce dernier dans la chambre de sa fille agée de 14 ans.  Dans sa deposition la jeune fille a expliqué qu’elle avait invité chez elle le policier, qui était son petit ami. Interrogé par les enquêteurs le soldat du SMF, qui compte trois ans de service, a expliqué qu’il ne  faisait rien de mal, mais qu’il bavardait simplement avec la fille.

To Top