monde

Le Syrien arrêté lundi en Allemagne s’est suicidé dans sa cellule

Le Syrien arrêté lundi en Allemagne s’est suicidé dans sa cellule

L’information est tombée en fin de soirée, ce mercredi 12 octobre : Jaber Al-Bakr, le Syrien de 22 ans soupçonné d’avoir été sur le point de commettre un attentat dans un aéroport allemand, s’est suicidé dans sa cellule à Leipzig (Saxe), quarante-huit heures après son arrestation.

Trois Syriens ont permis, dans la nuit de dimanche à lundi, l’arrestation de Jaber Al-Bakr. Depuis lundi, de nombreux responsables politiques ont demandé que ces trois Syriens, qui avaient alerté la police après avoir ramené Jaber Al-Bakr dans un appartement de Leipzig et l’ont ligoté pour l’empêcher de s’évader, soient décorés de la Croix du mérite, la plus haute distinction allemande pour des civils.

Pour le gouvernement, le geste de ces trois Syriens tombait à point nommé. En permettant l’arrestation d’un de leurs compatriotes soupçonné d’allégeance à l’État islamique, ils apportaient un démenti à ceux qui, à l’opposé de la chancelière Angela Merkel, essaient depuis plusieurs mois d’établir une relation de cause à effet entre l’immigration et la menace terroriste. Avec le suicide de Jaber Al-Bakr, l’histoire de ces trois Syriens a été reléguée au second plan.

To Top