Actualités

L’Union européenne promet son appui à la stratégie africaine de Maurice

L’Union européenne promet son appui à la stratégie africaine de Maurice

Mme Marjaana Sall, Chef de la Délégation de l’Union européenne (UE) à Maurice a une importante session de travail avec le ministre des Affaires étrangères. M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, ce mercredi 5 octobre 2016. Plusieurs dossiers vitaux ont été discutés. La stratégie de rapprochement avec l’Afrique intéresse l’UE qui promet tout son appui à la réalisation de cette vision d’intégration régionale, émanant du Budget 2015-2016 et réitérée dans Vision 2030.

Le ministre des Affaires étrangères a, d’autre part, présenté l’agenda Afrique de la stratégie Afrique. Le ministre a mis l’accent sur le rôle des instruments spéciaux dont des accords gouvernement à gouvernement et des Special Purpose Vehicles financiers pour mobiliser les investissements internationaux dans les projets identifiés. Ces instruments couvrent, notamment, les risques politiques et les risques de non rapatriement de fonds et proposent des attraits fiscaux exceptionnels aux investisseurs.

Le ministre a évoqué les projets de Zones économiques spéciales (ZES) au Ghana et au Sénégal qui seront exécutés dans le cadre des accords gouvernement à gouvernement et par le biais de véhicules financiers spéciaux. Cette politique, rappelle le ministre Lutchmeenaraidoo, a l’appui des institutions de développement et de financement internationales et africaines, dont le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et la Multilateral Investment Guarantee Agency (MIGA)

La Chef de la Délégation de l’UE s’est montrée très inspirée par cette stratégie et a promis de faire engager Bruxelles dans ce processus d’intégration économique régionale.

Le développement de l’économie océanique intéresse aussi les partenaires européens. L’UE et Maurice se penchent sur les avenues de coopération futurs dans le domaine de la pêche avec l’arrivée à terme du protocole existant en janvier 2017. Le Chef de la diplomatie a plaidé en faveur d’une nouveau cadre de coopération qui englobera l’économie bleue dans sa globalité.

Le ministre des Affaires étrangères a, par ailleurs, réitéré le caractère transparent du centre financier mauricien avec l’adoption par Maurice de plusieurs protocoles d’échanges de renseignements sur les transactions financières internationales.

To Top