Sport Local

Cyclisme: Bruno Roussel, au nom du père!

Cyclisme: Bruno Roussel, au nom du père!

Cyclisme: Bruno Roussel, au nom du père!

C’est le français Bruno Roussel qui sera le nouveau Directeur Technique National de la Fédération Mauricienne de Cyclisme. Sa candidature a été retenue mardi par le comité directeur de la FMC. Le succès du père, Ange Roussel, ancien DTN dans les années 80, a pesé tout son poids dans ce choix.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, veut que chaque fédération sportive ait un Directeur Technique National de bon niveau pour relancer la formation. Le cyclisme a fait son choix. A l’issue d’une première réunion du nouveau comité directeur de la Fédération Mauricienne de Cyclisme, fraîchement élu, Bruno Roussel a été retenu comme prochain Directeur Technique National. Quatre techniciens étaient en liste soit l’ancien DTN, Bertrand Carabin et les Sud-Africains, Andrew Smith et Bosseau Boshoff. Un choix qui pourrait être diversement commenté mais pour les dirigeants de la FMC, Bruno Roussel avait la meilleure carte de visite que les trois autres candidats.

Bruno Roussel a été une figure incontournable dans le monde de la petite reine pour les bonnes et mauvaises raisons. Ancien directeur sportif de l’équipe Festina, il a été mêlé à une affaire de dopage qui avait touché le cyclisme professionnel en 1998. Mais pour les dirigeants de la FMC, il a payé pour cette faute. D’ailleurs, selon nos recoupements d’informations, Bruno Roussel, avait adressé une correspondance à la Fédération afin de s’expliquer sur ces ‘erreurs’ de sa vie. Plusieurs autres raisons ont motivé le choix.

Primo, il parle le français, ce qui permettra une bonne communication avec les jeunes cyclistes mauriciens. L’autre raison, et elle a beaucoup pesé au final. Il est le fils d’Ange Roussel, lui-même ancien Directeur Technique National, qui a notamment conduit Éric Pitchen à une première victoire mauricienne sur le Tour de Maurice. La Fédération Mauricienne de Cyclisme pense que Bruno Roussel peut faire mieux que le père. Une chose est sûre, le fils aura un nom à défendre sur le sol mauricien.

Par ailleurs, lors de cette réunion, la FMC a aussi coopté sur son comité Roland Nicolin et Hervé Flore, deux anciens présidents. Jean Philippe Henry représentera la commission VTT tandis que Cathérine Victoire  sera elle membre de la commission technique tout comme Jean Paul Descelles.

Notons que Patrick Piat a été approché pour être président du comité technique. Jean Philippe Laganne aura lui la lourde tâche de veiller à ce que le projet d’académie  démarre. Sur ce dossier, quelques sponsors ont déjà décidé d’apporter leur pierre à l’édifice. Ce projet va nécessiter des investissements de Rs 2 à 3 millions annuellement. L’académie va viser des jeunes de 13-14 ans, issus des régions défavorisées. Deux régions seront concernées au départ, et au final, la FMC compte avoir cinq pôles dans cinq régions dans quelques mois.

To Top